Médias sociaux et recrutement en Suisse : une étude très intéressante

En Suisse comme ailleurs, les médias sociaux représentent une possibilité supplémentaire de se faire recruter et de trouver un emploi en Suisse. D’ailleurs, pour les étrangers, frontaliers ou résidents, pas toujours sur place, ces médias permettent non seulement de récupérer des informations très utiles, de prendre des contacts mais aussi de se faire repérer par certains recruteurs.

Toutefois, même si nous conseillons aux candidats de varier les canaux de recherche d’emploi, il est toujours utile de savoir avec quelle intensité les médias sociaux sont utilisés par les recruteurs, comment, et surtout quels médias sont utilisés : c’est notamment ce que propose cette étude dont nous vous proposons un résumé.

En Suisse, les médias sociaux sont utilisés pour aborder les candidats par 39% des recruteurs

Les sites d’offres d’emploi et Jobboard comme Jobup restent le moyen privilégiés par les recruteurs pour aborder les candidats puisqu’ils sont utilisés dans 95% des cas. Les médias sociaux sont pour leur part utilisés dans 39% des cas, ce qui est déjà un chiffre relativement important. Surtout, c’est le canal le moins utilisé par les recruteurs pour prendre contact avec de potentiels candidats.

Site RH entreprise86%
Sites d’offres d’emploi95%
Annonces presse53%
Cabinet de recrutement/ Prestataire de services / Intérim52%
Médias sociaux39%
Canal utilisé pour aborder les candidats

Près de la moitié des recruteurs n’utilisent pas les médias sociaux pour le recrutement

A ce jour, seuls 24% des recruteurs déclarent utiliser les médias sociaux pour le recrutement de candidats. A l’inverse, 48% déclarent ne pas utiliser les médias sociaux, et 6% prétendent même ne pas être intéressés par ces médias. On le voit bien, le recrutement par les médias sociaux en Suisse semble loin d’être rentré dans les habitudes, et il est probable que ce canal soit, à l’avenir, de plus en plus utilisé.

Les médias sociaux les plus utilisés pour le recrutement sont…

Xing est le réseau social le plus utilisé par les professionnels RH suisses pour le recrutement, suivi par Facebook et Linked. Ces résultats doivent être rapprochés du périmètre de l’étude, qui donne une part plus importante aux répondants issus de Suisse alémanique et où le réseau social Xing est plus utilisé qu’en Suisse romande, où LinkedIn est plus répandu. La grande surprise provient de Facebook, dont nous n’imaginions pas une utilisation professionnelle aussi soutenue. Toutefois, nous avions nous même parfois observé sur la page Facebook de Travailler en Suisse des approches directes de recruteurs. Les candidats français remarqueront enfin l’absence de Viadeo, très utilisé et très populaire en France.

Concernant l’utilisation des médias sociaux par les professionnels RH du recrutement en Suisse, comme par exemple la mise en place d’un profil d’entreprise ou la publication d’offres d’emploi sur les réseaux sociaux, les résultats sont également partagés : près de 40% des entreprises ont un profil sur Xing, et 24% utilisent Facebook pour la recherche de candidats.

Facebook24%
Twitter9%
Google+5%
Profil d'entreprise sur XING37%
Annonce d'emploi sur XING27%
LinkedIn26%
VZ-Netzwerke1%
Pinterest0%
Viadeo2%
Youtube3%
Blog RH3%
Intranet22%
Forums spécialisés / Communautés7%
Nous ne sommes pas actifs sur les médias sociaux40%
Sur quels réseaux sociaux êtes-vous actifs dans votre recherche de candidats ?

Moins de 30% des recruteurs passent moins d’une heure par semaine sur les réseaux sociaux pour des raisons professionnelles

Un autre indicateur montre que les professionnels RH suisses n’ont pas encore totalement tous intégrés les réseaux sociaux dans leurs profils : moins d’un tiers d’entre-eux passe moins d’une heure par semaine sur les raisons sociaux (pour raisons professionnelle), et 32% n’y consacre aucun moment. Seuls 5% vont quotidiennement sur les réseaux sociaux, et 29% se disent être régulièrement actifs.

L’approche directe sur les réseaux sociaux en Suisse : une grande majorité de recruteur ne l’a pas encore envisagé

27% des recruteurs procèdent déjà par approche directe sur les réseaux sociaux en Suisse pour contacter les candidats en vue d’un recrutement. 20% sont sur le point de le faire, et 10% ne le veulent pas. Enfin, 44% n’y ont pas encore réfléchi : il existe donc, pour l’avenir, un potentiel relativement important pour l’approche directe sur les réseaux sociaux.

Recherche de profils à l’étranger (France, Italie, Allemagne notamment)

60% des recruteurs étendent leurs recherches de candidats à l’étranger, et 34% déclarent que ce n’est pas une source de recherche intéressante. Plus que jamais, la Suisse a besoin de main d’oeuvre.

Estimation des recrutements pour l’année en cours

Alors que 13% des entreprises interrogées déclarent n’avoir pas de recrutement de candidats prévu, 26% pensent en recruter beaucoup, et plus de 60% pensent en recruter très peu. Il existe ainsi, de manière évidente, des perspectives de recrutement intéressantes en Suisse.

Voir l’étude complète de Social Media Recruting (pdf)

Rétroliens