Accueil » Se Loger » Se loger en Suisse : comment trouver ?

Se loger en Suisse : comment trouver ?

Nos solutions pour travailler en Suisse

Publicité

Où trouver des annonces de locations immobilières en Suisse
Le dossier de demande de location : les pièces à fournir
Le contrat de location en Suisse
Comment est déterminé le montant du loyer en Suisse
Les associations de locataires en Suisse
La garantie de loyer en Suisse
Les services de Relocation pour trouver un logement
La colocation en Suisse

Comment et où rechercher un appartement ou une maison en Suisse ?
Avant de chercher à se loger en Suisse, il faut comprendre qu’il existe comme dans presque tous les pays une relation directe entre le montant du loyer de l’appartement ou de la maison et son emplacement. Un appartement en plein centre de Genève ou de Lausanne vous coûtera en général beaucoup plus cher qu’un appartement en zone rurale.

Par rapport à la moyenne suisse (prix moyen en francs suisses du m² à la location) :

  • dans les communes à revenus élevés (qui sont souvent celles qui proposent le taux d’imposition communal le plus faible), les prix des loyers sont 15% plus chers
  • dans les 5 grandes villes en Suisse (Zurich, Berne, Lausanne, Genève et Bâle), les prix des loyers sont supérieurs de 10%
  • dans les zones rurales, les prix des loyers sont inférieurs en moyenne de 20%
  • dans les villes de taille moyenne, le prix des loyers est inférieur de 7%
  • dans les communes touristiques suisses, le prix des loyers est inférieur d’environ 5%

source :Bureau Fédéral de la Statistique

Où trouver des annonces de locations immobilières en Suisse

La très grande majorité des annonces de location se trouvent sur le web, sur des sites spécialisés ou portails immobiliers comme Homegate.ch qui est l’un des plus connus : pour se loger en Suisse, ce sont des sites incontournables. Vous trouverez également sur les sites web des gérances immobilières suisses de nombreuses offres de location.

Pour un appartement ou une maison en location en Suisse, plusieurs solutions s’offrent à vous :

Les sites immobiliers spécialisés

Les sites portail immobiliers spécialisés rassemblent la quasi-totalité des annonces immobilières pour des locations : ces sites proposent un vaste choix d’offres de location (et de vente également) et permettant de se faire une idée des prix des locations en Suisse, ce qui est pratique quand on fait sa recherche à distance ou depuis l’étranger.

Les agences immobilières

Vous pouvez prendre contact avec une agence immobilière (appelée régie immobilière ou gérance). Mis à part dans le canton de Genève, il ne vous sera en principe pas demandé de verser de commission ou de participation financière, contrairement à ce qui est pratiqué dans certains pays.

Il existe sur le Web plusieurs annuaires de gérances immobilières en Suisse :

Dans certains cantons la demande est si importante que les agences immobilières, pour gagner du temps, organisent des visites d’appartement ou de maisons à des dates précises : il n’est ainsi pas rare de se retrouver à plusieurs dizaines de personnes sur un même bien immobilier en location.

Le dossier de demande de location : les pièces à fournir

Une fois l’appartement ou la maison de vos rêves déniché(e), l’agence immobilière suisse va vous demander de remplir un dossier de location.

On vous demandera alors des informations personnelles (l’identité et le nom des personnes qui vont vivre dans l’appartement, le nombre et la nature de vos animaux de compagnie…) et vous devrez fournir des documents justificatifs (bulletin de salaire, permis de travail ou attestation de l’employeur…). Il est recommandé de bien préparer à l’avance tous les documents pour ne pas perdre de temps. Le montant du salaire en Suisse (rapporté au coût du loyer) est un critère déterminant dans l’attribution d’une location.

Pour constituer votre dossier de demande de location pour un appartement ou une maison en Suisse, vous devrez fournir à la gérance immobilière les éléments suivants :

  • votre contrat de travail mentionnant le montant du salaire (ou votre dernière fiche de paye si vous travaillez déjà en Suisse)
  • une pièce d’identité
  • votre permis de travail ou une attestation de votre employeur indiquant qu’il a effectué la demande de permis de travail (ce qui est le cas le plus répandu, car les délais de remise des permis de travail sont souvent assez longs)
  • un extrait de casier judiciaire si c’est votre première installation en Suisse. Il n’est pas forcément demandé, mais permet de rassurer la gérance
  • une attestation de non-poursuite de l’Office des Poursuites si vous résidez déjà en Suisse et que c’est par exemple votre second déménagement
  • une copie de l’attestation d’assurance responsabilité civile.

Le contrat de location en Suisse (bail à loyer)

Si la régie immobilière accepte votre demande de location, vous devrez alors signer un contrat de location (ou bail à loyer). C’est un document contractuel entre le locataire et la gérance ou le propriétaire et dans lequel sont fixés le montant du loyer et des charges, les caractéristiques du bien immobilier loué (nombre pièces notamment), ainsi que la durée du contrat. Le fonctionnement des contrats de location est spécifique à la Suisse, et notamment la résiliation du contrat de bail.

Le contrat de location est signé par vous et la gérance immobilière ou le propriétaire. Nous vous recommandons d’accorder une importance toute particulière à ce document, et à bien comprendre vos engagements. Faites-le traduire s’il n’est pas rédigé dans une langue que vous ne comprenez pas, car certaines clauses peuvent être pénalisantes. Vous trouverez ici un exemple type de bail à loyer.

Comment est déterminé le montant du loyer en Suisse

Le loyer est déterminé par le propriétaire ou la gérance librement, sur la base de l’offre et la demande, sauf pour certains logements dont le loyer est limité (ce qui est en général déterminé par une loi cantonale). Son montant dépend bien évidemment de la commune, du lieu et des prestations du logement (bon ou mauvais état, prestations particulières…), des travaux d’aménagement effectués dans l’appartement.

Pour encadrer un peu tout ceci (il faut avouer que les abus en la matière ne comptent plus), la Confédération a mis en place en 2008 un taux hypothécaire de référence supposé impacter le montant des loyers.
Ce taux hypothécaire de référence est fixé tous les trimestres. Quand le taux d’intérêt moyen des créances hypothécaires varie de plus ou moins 0,25%, alors un nouveau taux hypothécaire de référence est calculé. Ce taux de référence doit apparaître dans votre contrat de location.

Le taux hypothécaire de référence ainsi que le taux hypothécaire moyen sur lequel il est fondé sont publiés par l’OFL quatre fois par an à l’adresse suivante : www.tauxdereference.admin.ch

Mais attention : si vous êtes déjà locataire, le taux n’impacte pas automatiquement le loyer, et si vous souhaitez qu’il soit pris en compte dans le calcul de votre loyer, vous devrez donc faire une demande de baisse de loyer à la gérance qui n’a aucune obligation d’accepter votre demande.

Les associations de locataires (ASLOCA pour la Suisse romande) : des acteurs très utiles

En cas de litige ou de problème avec votre propriétaire ou votre gérance, des solutions existent.
L’ASLOCA est une association privée indépendante dont l’objectif est de défendre les intérêts des locataires et de les conseiller. Elle peut également vous aider à décrypter votre bail et à vérifier si les clauses incluses sont conformes.

Elle possède un certain poids auprès des propriétaires et des gérances, et son action restreint parfois certains abus. Les membres de l’association peuvent notamment vous aider à constituer votre dossier pour une demande de baisse de loyer à la gérance.

Chaque région linguistique possède une organisation propre qui regroupe des sections cantonales.

Pour bénéficier des conseils de l’Asloca, il faut y adhérer, mais vous trouverez de nombreuses informations sur leurs sites.

Garantie de loyer en Suisse (dépôts de garantie)

Pour vous loger en Suisse, et pouvoir louer l’appartement ou la maison que vous avez trouvé, l’agence immobilière ou le propriétaire vous demandera en général une somme d’argent ou dépôt de garantie pour les éventuels défauts de paiements ou dégâts que vous pourriez occasionner dans le bien loué : c’est ce qu’on appelle la garantie de loyer (elle est appelée parfois, à tort, caution). La garantie de loyer concerne uniquement les dégâts qui vont au-delà de l’usage dit « normal » du logement occupé.
Elle s’élève, selon la loi, au maximum à 3 mois de loyer sans les charges. ll est possible qu’aucune garantie ne soit demandée, mais cela reste très rare.

Contrairement à certains pays où c’est l’usage, le propriétaire ou la gérance n’encaissent pas la garantie de loyer.

Pour constituer cette garantie, il existe plusieurs possibilités :

  • vous rendre dans une banque suisse ouvrir un compte bancaire (une garantie de loyer) au nom du locataire (c’est le cas le plus répandu)
  • une société de cautionnement peut se porter garante à votre place, moyennant le paiement d’un service
  • une personne, qui n’est pas le locataire, peut se porter garante : par exemple, dans le cas d’un étudiant qui occuperait un studio, ses parents peuvent se porter caution.

Le compte garantie de loyer ouvert dans une banque

Le compte « garantie de loyer » peut être ouvert dans n’importe quelle banque au nom du locataire. Le compte est bloqué tant que le locataire occupe les lieux, et l’argent ne peut être débloqué qu’avec l’accord du locataire et de la gérance ou du propriétaire.

Le locataire peut cependant toucher les intérêts (très faibles en général).

C’est le plus souvent le locataire qui fait la demande d’ouverture.

Le justificatif d’ouverture de compte et de versement de la caution doit être fourni dans les 30 jours qui suivent la signature du bail, et le jour d’entrée dans la location au plus tard (pour la Suisse romande).

Les pièces à fournir à la banque sont les suivantes :

Ce principe de compte où l’argent est déposé n’existe pas qu’en Suisse : il existe aussi le principe du dépôt de garantie ou caution pour le logement en Allemagne.

Une alternative à la garantie de loyer : les services de cautionnement sans dépôt bancaire

Si vous ne souhaitez pas bloquer une importante somme d’argent sur un compte en général faiblement rémunéré, il est possible de passer un contrat avec des sociétés qui se chargeront de cautionner votre loyer auprès de la gérance immobilière ou du propriétaire.
La contrepartie, c’est que ces services ne sont pas gratuits : les sociétés de cautionnement vous factureront en général un montant fixe la première année, et un pourcentage de la somme à garantir les années suivantes.
Les sociétés qui proposent de tels services en Suisse sont : FirstCaution et Swisscaution. Toutes possèdent leurs spécificités, et les garanties proposées ne sont pas forcément disponibles dans tous les cantons ni dans toutes les communes.

Attention cependant : avant de signer un tel service, assurez-vous que votre future gérance accepte ce type de caution, ce qui n’est pas forcément le cas partout.

Demandez gratuitement un devis pour une caution de garantie de loyer
Gagnez du temps et demandez devis gratuit pour une caution de garantie de loyer

Trouver un appartement ou une maison en passant par une agence de Relocation

Une agence de relocation est une société que vous mandatez pour vous aider dans différentes démarches liées à votre arrivée en Suisse, dont votre recherche de logement.

N’étant pas une agence immobilière, l’agence de relocation ne gère pas de biens immobiliers et va donc travailler avec différents interlocuteurs locaux, qu’elle connaît en général très bien. Son rôle sera de sélectionner les meilleurs objets sur le marché immobilier correspondant à vos critères (situation géographique, taille, nombre de chambres, budget, etc).

L’objectif d’une société de relocation est la satisfaction de son client en lui trouvant son futur « chez soi loin de chez soi » et mettra donc tout en œuvre pour y arriver. Une fois le logement trouvé, la société de relocation pourra également vous aider pour l’état des lieux d’entrée, la mise en place des différentes connexions, mais aussi pour la recherche d’une crèche, d’une école, l’ouverture d’un compte bancaire, etc. Les prestations des agences de relocation sont payantes, et si la plupart des clients de ces sociétés sont des entreprises qui les utilisent pour prendre en charge certains salariés, il est possible de passer directement par leur service. Si ce type de prestation très qualitative vous intéresse, nous vous proposons de prendre contact avec notre partenaire « Welcome Service » à travers notre page de recherche d’appartement ou de maison dans les cantons de Genève et Vaud.

La colocation

Alternative possible pour se loger en Suisse :  la colocation, qui a l’avantage de diviser les coûts… mais qui divise aussi l’espace !
La colocation en Suisse est une solution qui peut être intéressante, compte tenu des tarifs élevés pratiqués dans certaines villes suisses comme Genève ou Zurich. Encore faut-il être d’accord pour partager un logement avec une autre personne. Les étudiants ou les jeunes professionnels, pour qui les loyers en Suisse sont parfois peu accessibles, sont en général plus adeptes de la colocation que d’autres personnes.

Par ailleurs, les annonces immobilières sont parfois tellement rares et l’offre si pauvre dans certaines villes suisses que la colocation est une chance supplémentaire de trouver un logement, même si cette situation est temporaire.

Attention : des arnaques semblent se développer sur les plateformes de colocation, soyez donc vigilant avant de payer quoi que ce soit.

Contrat de colocation : évitez la sous-location

Sur le plan contractuel, il est primordial d’être déclaré en tant que locataire à part entière dans le contrat de bail, et de ne pas envisager cette colocation dans le cadre d’une sous-location. En effet, la sous-location qui n’est pas officiellement déclarée au propriétaire ou au bailleur peut être une source importante de problèmes pour le locataire qui serait dans cette situation, notamment sur le plan des assurances habitation et de la responsabilité en cas de dégradation ou de problème important. Nous la déconseillons.

Les sites spécialisés dans la colocation en Suisse

Tout le projet de colocation repose sur la capacité qu’auront 2 personnes ou plus à s’entendre. C’est la raison pour laquelle de nombreux services ont été développés pour vous aider à trouver le colocataire avec qui vous vous entendrez.

Ces sites spécialisés mettent en avant un certain nombre d’informations personnelles comme l’âge, le sexe, les affinités, etc. ce qui vous permet de faire votre choix en fonction de vos goûts.

Liens et publications externes à consulter pour la colocation en Suisse

Crédit photo © xtock – Fotolia.com

Rubrique

David Talerman

Spécialiste de l'expatriation et de l'emploi en Suisse, je suis l'auteur du livre Travailler et Vivre en Suisse. Je partage mon temps entre Travailler-en-Suisse.ch et b-Sharpe.com, pour qui je gère le Digital. Suivez-moi sur LinkedIn, Facebook, @Expatwire. Suivez notre actualité grâce à notre newsletter.
Eurex Suisse
Scala Wells

Sponsors

Retour haut de page