Accueil » Vie courante » Coût de la vie en Suisse

Coût de la vie en Suisse

Nos solutions pour travailler en Suisse

Publicité

Le coût de la vie en Suisse est un des plus élevés d’Europe. C’est une réalité qui va de pair avec, certes, des niveaux de salaires élevés. Il existe cependant des différences significatives entre les cantons. Nous vous proposons quelques informations sur le coût de la vie en Suisse, par poste de dépenses, ainsi qu’une estimation du budget nécessaire pour vivre en Suisse pour un ménage.

Informations générales sur le coût de la vie en Suisse
Comparaison internationale du coût de la vie
Dépenses des ménages en Suisse, revenu disponible et épargne

Informations générales sur le coût de la vie en Suisse

En tant qu’étranger, le coût de la vie en Suisse est un facteur essentiel dont vous devrez tenir compte dans votre décision de travailler en Suisse. Vous devrez tenir compte de ces informations lorsque vous aurez votre proposition de salaire suisse.

Elle aura probablement une influence sur le choix du statut de frontalier et de résident .

Les autorités suisses qualifient elle-même leur pays « d’îlot de cherté« , et la Suisse est un des pays qui possède le coût de la vie le plus élevé. Selon les chiffres de l’OCDE, le coût de la vie était par exemple 17% plus élevé en Suisse qu’en France ou en Allemagne en 2007.

Cependant, le différentiel de coût de la vie s’atténue avec le temps : on observe une augmentation des prix plus rapide ces dernières années dans les pays « historiques » de l’Union européenne (France, Allemagne, Italie…) qu’en Suisse, où le coût de la vie reste élevé mais stable.

Selon certaines études récentes, le coût de la vie dans quelques grandes villes de pays de l’Union européenne est sensiblement équivalent aux principales villes suisses (par exemple, le coût de la vie d’une ville comme Paris reste équivalent à une ville comme Zurich).

Pour reprendre cette comparaison, quand on sait que la différence de salaire entre des villes comme Paris et Zurich est d’environ 60% en moyenne, on peut en conclure que le pouvoir d’achat est en moyenne beaucoup plus élevé pour les personnes qui travaillent à Zurich que pour celles qui travaillent à Paris. Ainsi, si le coût de la vie reste élevé, la Suisse reste beaucoup plus intéressante que la plupart des pays de l’Union européenne.

Enfin, il existe une différence de coût d’un canton à l’autre, notamment sur les dépenses d’impôt et de logement. En effet, se loger en Suisse n’a pas le même coût dans un canton comme Genève, Vaud ou dans les cantons de Suisse centrale. Consultez le résumé de l’étude que nous avons faite sur le sujet des différences de coûts entre les cantons suisses.

Comparaison internationale du coût de la vie

Pour mieux apprécier le coût de la vie en Suisse, nous vous proposons ci-dessous une série de données qui vous permettront de comparer le  coût de la vie entre la Suisse, la France, le Portugal, l’Allemagne et la Suède pour quelques grandes familles de dépenses : alimentation et boisson, habillement, santé, ameublement, loisir, prix des télécommunication, coût de l’enseignement, coût des transports.

Avant-propos sur la méthode utilisée

Il est toujours très difficile de comparer les prix des pays entre-eux. La méthode utilisée ici tient compte des différentiels de change, en se basant sur un panier moyen de service exprimé ici en francs suisses. La base de référence reste le prix moyen du panier utilisé, et est de 100 francs suisses. Il est ainsi possible de comparer les prix d’un bien entre plusieurs pays.

Comment utiliser les informations ci-dessous

Pour chaque groupe de dépense (produits alimentaires, habillement, loisirs, transports…) nous avons calculé un coefficient multiplicateur. Ce coefficient multiplicateur s’obtient en divisant le nombre dans le graphique pour la Suisse par le nombre du pays qui vous intéresse. Ainsi, dans l’exemple ci-dessous, le coefficient multiplicateur entre la Suisse et la France est de 172/109 = 1,57. Ainsi, si vous souhaitez estimer un budget mensuel, et que vous dépensez en France 600 EUR en produits alimentaires, vous auriez dépensé 942 EUR en Suisse pour les mêmes produits achetés. Ce calcul vous permet d’avoir une estimation de votre futur budget.

Le prix des produits alimentaires et des boissons non alcoolisées : comparaison internationale

coût en Suisse des produits alimentaires et boissons
source : Office fédéral de la Statistique – Eurostat – données 2015

Interprétation sur un exemple : en 2015, un panier de produits alimentaires et de boissons non alcoolisées coûtait 172 francs suisses, contre 109 francs suisses en France. Le prix moyen dans les pays de l’Union européenne de ce même panier était de 100 francs suisses. On peut donc ici dire que les prix des produits alimentaires et des boissons non alcoolisés sont 1,57 fois plus élevés en Suisse qu’en France (172/109), 1,66 fois plus élevés en Suisse qu’en Allemagne, ou encore 1,43 fois plus élevés en Suisse qu’en Autriche.

Le prix des logements, eau, électricité, gaz et autres combustibles en Suisse : comparaison internationale

source : Office fédéral de la Statistique – Eurostat – données 2015

Interprétation sur un exemple : en 2015, le panier moyen du poste « logement » en Suisse coûtait 187 CHF, contre 109 CHF en France, 106 CHF en Allemagne ou encore 100 CHF en moyenne dans les pays de l’Union européenne. On peut donc estimer que les coûts du logement en Suisse sont 1,71 fois plus élevés en Suisse qu’en France.

Le prix des transports en Suisse : comparaison internationale

source : Office fédéral de la Statistique – Eurostat – données 2015

Interprétation sur un exemple : le transport est un des rares postes où la Suisse n’est pas le pays le plus cher. Sur un panier de services liés au transport, le coût en Suisse est de 123 CHF, contre 101 CHF en France, ou encore 96 CHF en Italie. Concrètement, on peut estimer que le prix des transports est 1,21 fois plus élevés en Suisse qu’en France, en Allemagne ou en Autriche, et 1,28 fois plus élevé en Suisse qu’en Italie.

Le prix de la santé en Suisse : comparaison internationale

source : Office fédéral de la Statistique – Eurostat – données 2015

Interprétation sur un exemple : sur les dépenses relatives à la Santé, la Suisse est clairement en tête, et de très loin, avec un panier moyen de services et produits qui coûte 214 CHF, alors que le même panier coûte 96 CHF en France, ou encore 103 CHF en Allemagne. En clair, on peut estimer que les coûts de la Santé en Suisse sont 2,23 fois plus élevés en Suisse qu’en France, ou encore 2,14 fois plus élevés que la moyenne des pays de l’Union européenne.

Le prix de l’habillement et des chaussures en Suisse : comparaison internationale

source : Office fédéral de la Statistique – Eurostat – données 2015

Interprétation sur un exemple : concernant les dépenses en habillement et chaussures, le panier moyen est de 131 francs suisses en Suisse, contre 100 francs suisses en France. Concrètement, on peut donc estimer que le prix des habits et chaussures en Suisse sont 1,31 fois plus élevés qu’en France, Allemagne, Italie et dans la moyenne des pays de l’Union européenne.

Le prix de l’ameublement, de l’équipement ménager et d’entretien en Suisse : comparaison internationale

source : Office fédéral de la Statistique – Eurostat – données 2015

Interprétation sur un exemple : le prix d’un panier moyen d’ameublement et d’entretien est en Suisse de 134 CHF, contre 102 CHF en France, ou  encore 125 CHF en Norvège. On peut donc estimer que le prix des ameublement et de l’entretien sont 1,31 fois plus élevés en Suisse qu’en France, 1,25 fois plus élevés en Suisse qu’en Autriche ou encore 1,19 fois plus élevés en Suisse qu’en Italie.

Le prix des télécommunications en Suisse : comparaison internationale

source : Office fédéral de la Statistique – Eurostat – données 2015

Interprétation sur un exemple : le panier moyen des télécommunication coûte 137 francs suisses, contre 99 francs suisses en France, ou encore 116 francs suisses en Italie. Concrètement, on peut donc estimer que le coût moyen des services et produits liés à la télécommunication est, en Suisse, 1,38 (137/99) fois plus élevé en Suisse qu’en France, ou encore 1,41 fois plus élevé en Suisse qu’en Allemagne ou en Autriche.

Le prix des hôtels, cafés et restaurants en Suisse : comparaison internationale

source : Office fédéral de la Statistique – Eurostat – données 2015

Interprétation sur un exemple : le panier moyen des hôtels, cafés et restaurants coûte 168 francs suisses, contre 107 francs suisses en France, Italie ou Autriche. Ce même panier moyen est de 100 francs suisses en moyenne dans les pays de l’Union européenne. On peut donc estimer que le coût moyen des prestations relatives aux hôtels, cafés et restaurant est, en Suisse, 1,57 (168/107) fois plus élevés en Suisse qu’en France, Italie ou Autriche, ou encore 1,71 fois plus élevés en Suisse qu’en Allemagne.

Le prix des loisirs en Suisse : comparaison internationale

source : Office fédéral de la Statistique – Eurostat – données 2015

Interprétation sur un exemple : le panier moyen des services relatifs aux loisirs et à la culture coûte 150 francs suisses, contre 107 francs suisses en France, ou 101 francs suisses en Allemagne. On estime donc que les prix des loisirs et de la culture sont 1,40 fois plus élevés en Suisse qu’en France (150/107), 1,48 fois plus élevés en Suisse qu’en Allemagne, ou encore 1,33 fois plus élevés en Suisse qu’en Autriche.

Dépenses des ménages en Suisse et revenu disponible

La dernière étude de l’Office fédéral de la Statistique portant sur le budget des ménages en Suisse a révélé quelques informations intéressantes :

  • le revenu brut mensuel des ménages était d’un peu moins de 8 500 francs suisses.

Ce revenu se décompose de la manière suivante :

Les revenus issus du travail (principalement les salaires) : 74%

Les rentes et transferts sociaux (pensions d’invalidité par exemple) : 20%

Les revenus issus de la fortune : 3,6%

Autres revenus :2,4%

  • Les dépenses obligatoires des ménages s’élèvent à un peu plus de 2 500 francs suisses par mois. Elles représentent 30% du revenu brut.
  • Le revenu disponible (revenu brut – dépenses obligatoires) des ménages suisses est donc d’un peu moins de 6 000 francs suisses, et est utilisé comme suit :

Loyer : 16%

Transport : 8,5%

Loisirs et culture : 7,4%

Produits alimentaires et boissons non alcoolisées : 7,4%

Sorties au restaurant et à l’hôtel : 6%

Autres assurances (assurance maladie complémentaire et autres) : 3,6%

Si vous souhaitez plus d’informations sur ces résultats, vous pouvez consulter notre page « Revenus et dépenses des ménages en Suisse  » qui détaille, pour un revenu donné, les dépenses auxquelles un ménage doit faire face en Suisse.

Attention, ces informations sont des données moyennes, il ne faut donc pas les appliquer à la lettre, mais elles pourront servir de point de repère à tout étranger qui souhaite s’implanter en Suisse.

Liens et publications externes à consulter

Rubrique

David Talerman

Spécialiste de l'expatriation et de l'emploi en Suisse, je suis l'auteur du livre Travailler et Vivre en Suisse. Je partage mon temps entre Travailler-en-Suisse.ch et b-Sharpe.com, pour qui je gère le Digital. Suivez-moi sur LinkedIn, Facebook, @Expatwire. Suivez notre actualité grâce à notre newsletter.
Eurex Suisse
Scala Wells

Sponsors

Retour haut de page