3ème pilier : pour réduire ses impôts, faire un placement, et la prévoyance

Pour faire baisser ses impôts en Suisse, il existe plusieurs possibilités, mais elles sont plutôt moins nombreuses que dans beaucoup de pays, notamment la France. Il existe 2 dispositifs fiscaux qui sont relativement efficaces et qui peuvent être utilisés par la plupart des travailleurs étrangers (tous les résidents en Suisse et presque tous les travailleurs frontaliers qui paient leur impôt sur le revenu en Suisse) : la souscription d’un 3ème pilier et le rachat d’années de contributions manquantes dans sa caisse de pension suisse (organisme de retraite-prévoyance qui se charge de gérer les fonds versés pour votre retraite). Ces rachats peuvent concerner l’intégralité ou une partie seulement des avoirs du 2ème pilier.

Ces deux dispositifs permettent de faire baisser le montant de l’impôt sur le revenu, mais ont des philosophies très différentes.

Les principaux avantages de la souscription d’un 3ème pillier ou d’un rachat dans le 2ème pilier sur le plan fiscal

  • Réduction du montant d’impôt
  • Les montants investis dans un 2ème ou un 3ème pilier ne sont pas impactés par l’impôt sur la fortune
  • Les intérêts générés par un 2ème ou un 3ème pilier ne sont pas concernés par l’impôt anticipé de 35%

 

Faire baisser ses impôts en souscrivant un 3ème pilier

Le 3ème pilier (prévoyance individuelle) n’est pas obligatoire. Il permet de se constituer un capital qui
viendra en complément de l’AVS (1er pilier), et de la prévoyance
professionnelle
(2ème pilier), pour vous permettre d’améliorer votre niveau de vie à la retraite . Il permet par ailleurs de faire baisser le montant de votre impôt (entre 20% et 40% des montants investis sont récupérés sous forme de réduction fiscale).

Qui peut souscrire un 3ème pilier ?

Contrairement aux idées reçues, tous les travailleurs étrangers en Suisse peuvent souscrire un 3ème pilier, mais seuls les travailleurs étrangers payant leur impôt sur le revenu en Suisse y trouveront un réel intérêt sur le plan fiscal.

Ce sont donc :

  • Les résidents en Suisse : Suisses, titulaires d’un permis de résidence longue durée (permis B), d’un permis de résidence courte durée (permis L) ou d’un permis d’établissement (permis C).
  • Les travailleurs frontaliers des cantons de Genève, Zurich et Argovie qui rentrent quotidiennement chez eux
  • Les travailleurs frontaliers qui rentrent toutes les semaines chez eux (ceux qui dorment en Suisse la semaine, quel que soit le canton)

Quel 3ème pilier souscrire ?

Il existe deux types de 3ème pilier : le 3ème pilier A (ou lié) qui peut vous permettre de réduire le montant de votre impôt mais avec un plafond annuel, et le 3ème pilier B (ou libre) qui n’est pas plafonné : vous pouvez choisir le montant à verser, les rémunérations sont souvent meilleures et sur le sujet de la succession, vous pouvez désigner n’importe quel bénéficiaire, ce qui n’est pas possible avec un 3ème pilier A..

Les résidents qui habitent le canton de Genève (permis B, L et Suisses) peuvent déduire de leur revenu imposable les primes du 3ème pilier B (ce qui n’est possible que dans certains cantons, mais pas dans le canton de Vaud par exemple). Le droit à la déduction dépend de votre situation familiale.

Où souscrire un 3ème pilier ?

Les banques proposent exclusivement des 3ème pilier A, et les compagnies d’assurance des 3ème piliers A et B. Vous pouvez également passer par notre service gratuit.

 

Les travailleurs étrangers doivent être très vigilants dans la souscription d’un 3ème pilier

En tant que travailleur étranger, vous ne resterez peut-être pas toute votre vie en Suisse. Or, dans le choix d’un 3ème pilier, la durée peut avoir une importance : certains 3ème pilier, et notamment les 3ème piliers souscrits chez un assureur ont des clauses de résiliation très contraignantes sur le plan financier, en particulier les premières années de souscription, même si vous partez de Suisse.

Il est donc important de bien être informé sur ces clauses avant toute signature.

Passez par notre service gratuit de demande de devis et demandez une simulation fiscale ou un diagnostic .

 

Faire baisser sa fiscalité en rachetant des années de prévoyance professionnelle (2ème pilier)

La prévoyance professionnelle est, pour pratiquement tous les salariés en Suisse, obligatoire. Elle vient en complément de l’AVS , de sorte qu’à la retraite, l’AVS et la prévoyance professionnelle viennent couvrir 60% du dernier salaire.

Qui peut racheter des années manquantes pour le 2ème pilier ?

Les travailleurs étrangers qui travaillent en Suisse pour la première fois après l’âge de 25 ans peuvent racheter des années manquantes au 2ème pilier. Ces rachats permettent non seulement de se constituer une retraite, mais également de réduire le montant de votre impôt.

Un rachat peut également se faire lors d’un changement de caisse de pension, en général à l’occasion d’un changement d’employeur.

Dans tous les cas, adressez-vous à votre caisse de pension pour racheter des années de prévoyance professionnelle.

 

Faites baisser le montant de votre impôt et bénéficiez de conseil avec notre service gratuit

Si vous aussi souhaitez faire baisser votre impôt, remplissez la demande de devis ci-dessous, et rentrez en contact avec l’un de nos partenaires spécialistes de la fiscalité.

  • Coordonnées de la personne de contact

  • Quel est votre statut ?

  • Facultatif

Conformément à la loi «informatique et libertés» du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, veuillez consulter les modalités d’exercice dans notre menu « mentions légales ».
4ème édition de Travailler et vivre en Suisse
A propos David Talerman

Spécialiste de l'expatriation et de l'emploi en Suisse, auteur du livre Travailler et Vivre en Suisse, co-auteur de Décrocher un emploi en Suisse.
Suivez notre actualité grâce à notre newsletter.
Suivez-moi sur @Expatwire, Facebook, Google.