Banques suisses pour les personnes qui vivent en Suisse

Les banques en Suisse, et les services bancaires proposés, sont relativement développés en Suisse : vous aurez donc le choix. Voici un tour d’horizon des principaux établissements bancaires en Suisse et des services qu’ils proposent.

Le fonctionnement des comptes bancaires en Suisse

Cartes de crédit et cartes de débit

Transférer des fonds

Le SEPA : pour transférer des fonds entre la Suisse et les pays de l’UE à moindre coût

 

Le fonctionnement des comptes bancaires en Suisse

Les banques suisses font en général payer la tenue des comptes bancaires, contrairement à certains pays comme la France où elle est gratuite. En contrepartie, ces comptes courants (appelés comptes salaire) bénéficient d’un taux d’intérêt très faiblement rémunérateur.

Beaucoup proposent des forfaits qui incluent un certain nombre d’opérations annuelles prévues à l’avance (opérations aux guichets etc…), les opérations hors forfait étant facturées en sus.

Plus votre forfait prévoit une utilisation « électronique » de la banque (virements par Internet plutôt qu’au guichet par exemple), plus son prix unitaire sera faible.

La plupart des banques suisses proposent des comptes en euro (comptes d’épargne et comptes courants) en plus de ceux en francs suisses.

Les chèques ne sont pas des moyens de paiement courants, ne sont pas proposés par les banques suisses et sont donc très peu utilisés.

Pour payer vos factures en Suisse, votre banque vous proposera de nombreux services indispensables si vous voulez ne pas perdre de temps à saisir vos Bulletins de Versement (BVR) : les banques suisses proposent par exemple des services qui permettent de pré-remplir vos factures BVR, charge ensuite à vous de simplifier les valider etc. Attention toutefois : toutes les banques suisses ne proposent pas le même niveau de fonctionnalités pour ces services dits de tous les jours. En effet, si les grandes banques et établissements suisses ont en général une belle offre, ce n’est pas forcément le cas de toutes les banques dites d’origine étrangère établies en Suisse. Il faut donc bien regarder dans le détail les prestations bancaires de tous les jours avant de choisir votre banque suisse.

Cartes de crédit et cartes de débit

  • La carte de débit (appelée carte Maestro) permet d’effectuer des retraits aux distributeurs automatiques de billets (parfois appelés bancomat ou postomat), ainsi que d’effectuer des paiements dans la plupart des commerces. Elle permet en outre de régler ses achats chez les commerçants à l’étranger. Toutes les opérations sont alors directement prélevées sur votre compte. En revanche, ce type de carte ne permet d’effectuer de paiement sur Internet.
  • La carte de crédit a pour fonction principale de permettre à son détenteur d’effectuer des paiements dans de nombreux magasins en Suisse et à l’étranger. Toutes les opérations sont alors comptabilisées puis débitées en une seule fois sur le compte, en général à la fin du mois.

Transférer des fonds de la Suisse vers d’autres pays

Beaucoup d’étrangers travaillant en Suisse, résidents ou frontaliers , souhaitent transférer des fonds, occasionnellement ou régulièrement, de leur compte salaire en Suisse vers le compte de leur banque d’origine dans le pays de l’Union européenne. Pour cela plusieurs solutions sont possibles :

  • le virement international Swift : souple mais coûteux : le virement Swift possède l’avantage d’être universellement reconnu, et l’inconvénient d’être assez coûteux (soit les frais sont à la charge du donneur d’ordre, soit l’inverse, soit 50/50). Suivant l’établissement bancaire, ce type de virement peut également prendre du temps (parfois jusqu’à 4 jours).
  • le LSV ou recouvrement direct : contraignant, peu répandu mais gratuit : c’est un avis de prélèvement qui permet de virer à intervalle régulier une somme d’argent d’un compte sur un autre. Le bénéficiaire, à travers le LSV, donne son accord pour le débit futur de son compte. Il concerne dans la plupart des cas des virements entre deux comptes de banques suisses, et les banques suisses le proposent gratuitement et sans frais. Ce système a été étendu pour des transferts entre banques suisses et certaines banques européennes (Banque Populaire des Alpes, Crédit Agricole, Crédit Mutuel).
  • Passer physiquement l’argent à la frontière : risqué, peu pratique et limité. C’est probablement la solution la moins sûre car il n’est jamais recommandé de transporter sur soi d’importantes sommes d’argent. Nous vous la déconseillons. En revanche, elle peut parfois dépanner si par exemple vous devez faire un transfert de fonds rapidement. Attention cependant, vous avez obligation de déclarer au service des douanes tout transfert physique d’argent liquide (ou sous forme de titres) supérieur à un certain montant (10 000 euros pour les douanes françaises).

Le virement SEPA : pour transférer des fonds entre la Suisse et les pays de l’UE à moindre coût

Depuis 2008, un nouveau système, le SEPA (« Single Euro Payments Area » ou « Espace unique de paiement en euro ») est adopté dans les banques suisses. Le virement SEPA a pour objectif d’informatiser les prélèvements et échanges transfrontaliers, entre les pays d’Europe, y compris la Suisse. L’avantage du SEPA, c’est qu’il permet une réduction significative des coûts pour des virements à l’international (vers un pays d’Europe).