Chômage en Suisse en juillet : très légère augmentation

Le taux de chômage en Suisse est passé de 2,9% à 3% au mois de juillet 2013, ce qui correspond à un peu plus de 2’000 personnes inscrites en plus (sur un total de plus de 128’500). Si cette augmentation est très légère, nous en manquerons pas d’observer une augmentation significative de plus de 10% de chômeurs inscrits par rapport au même mois de l’année précédentes. Globalement, le taux de chômage en Suisse reste très faible par rapport à d’autres pays, et la Suisse reste en Europe une des exceptions sur ce sujet, ce qui rend le pays très attractif pour les personnes qui recherchent un emploi en Suisse.

Le chômage en Suisse en un clin d’oeil

ChômageJuillet 2013Juillet 2012
Taux de chômage3%2,7%
Nombre de chômeurs> 128'500>116'200
Taux de chômage des jeunes (15-24 ans)3,1%2,9%
Chômeurs de longue durée> 20'700> 18'600
Nombre de places vacances>14'000>17'100

Le chômage selon différentes catégories : âge, sexe, nationalité, région

CatégorieTaux de chômage
Suisses2,2%
Etrangers5,4%
Jeunes (15-24 ans)3,1%
25-49 ans3,1%
Seniors (plus de 50 ans)2,5%
Femmes3%
Hommes3%
Suisse alémanique2,5%
Suisse romande et Tessin4,3%

 

En comparaison d’autres pays, les jeunes suisses sont moins touchés par le chômage : avec un taux de 3,1%, il reste raisonnable, bien qu’en augmentation aussi par rapport au mois précédent que par rapport au même mois de l’année précédente.

Avec un taux chômage de 2,5% en juillet 2013, les 50 ans et plus restent moins touchés que les autres catégories (les jeunes et 25 – 49 ans ayant un taux de chômage de 3,1% en Suisse en moyenne).

Bonne nouvelle sur le front de l’égalité homme-femme : le chômage des femmes est exactement le même que celui des hommes.

Enfin, ces chiffres n’incluent pas les travailleurs frontaliers, dont le taux de chômage est calculé différemment, ces derniers étant inscrit au chômage en France.

Taux de chômage par canton

Les cantons de Suisse alémanique restent les meilleurs élèves sur le front du chômage, avec des taux descendant jusqu’à 0,8%. On remarquera que les cantons concernés sont des cantons dont la population totale est relativement réduite. On remarquera également que les cantons avec une population plus importante comme le canton de Vaud ou de Zurich ont un taux de chômage en général plus élevé il qu’il existe un lien inverse entre la taille du canton et le taux de chômage.

Taux-chomage-cantons-suisse-juillet-2013
Source : SECO (Secrétariat d’Etat à l’Economie)
Les 5 cantons ayant le plus fort taux de chômageTaux
Genève5,4%
Neuchâtel5,1%
Vaud4,8%
Tessin4,1%
Jura3,7%
Les 5 cantons ayant le plus faible taux de chômageTaux
Obwald0,8%
Nidwald et Uri1%
Grisons1,2%
Schwytz et Appenzell Rhodes Intérieures1,4%
Appenzell Rhodes Extérieures1,5%

Taux de chômage par secteur d’activité

Les 5 secteurs d’activité ayant le taux de chômage le plus faible :

  • Energie : 1,3%
  • Assurances : 1,5%
  • Administration, assurances sociales : 1,8%
  • Enseignement : 2,5%
  • Santé et action sociale : 2,5%

Les 5 secteurs d’activité ayant le taux de chômage le plus élevé :

  • Hôtellerie et restauration : 8,1%
  • Horlogerie : 5,7%
  • Agro-alimentaire, tabac : 5,4%
  • Matières plastiques, caoutchouc : 4,4%
  • Commerce de gros : 4,3%

 

Places vacantes : les 5 cantons proposant le plus d’opportunités

Les 5 cantons suisses proposant le plus d’opportunités (en nombre de places vacantes) sont :

  • Zurich : + de 3’500
  • Argovie : + de 2’100
  • Vaud : + de 1’700
  • Saint-Gall : + de 1’100
  • Genève : près de 700

Source : Secrétariat d’Etat à l’Economie (SECO) – la situation sur le marché du travail en juillet 2013