Permis de travail en Suisse : à savoir

Les permis de travail en Suisse : retrouvez une synthèse de ce qu’il faut savoir sur ce sujet.

Le Permis de Travail en Suisse, une obligation légale

Les principaux types de permis en Suisse

Les démarches administratives pour l’obtention du permis

 

Le Permis de Travail en Suisse, une obligation légale

Le travail en Suisse pour les étrangers est règlementé et vous devez obtenir un permis de travail (ou autorisation de circulation) pour exercer une activité professionnelle.

Grâce aux accords bilatéraux signés entre la Suisse et les pays de l’Union européenne, l’accès au marché du travail suisse est tant que ressortissant de l’Union européenne est facilité. En particulier, pour les ressortissants des 15 pays « historiques » de l’Union européenne, les 8 pays de l’Est ayant adhéré par la suite à l’UE, et les pays de l’AELE[1] , il n’y a plus de préférence nationale (les postes vacants étaient auparavant réservés en priorité aux travailleurs locaux, ce qui n’est aujourd’hui plus le cas), et le système des quotas, qui limitait le nombre d’étrangers autorisés à résider et travailler en Suisse, est aboli (depuis le 1er juin 2007 pour les ressortissants des 15 pays historiques de l’UE, et depuis le 1er mai 2011 pour les ressortissants des 8 pays de l’Est ayant adhéré ensuite à l’UE). Cependant,l’accès au marché du travail suisse n’est pas libre et un permis de travail est indispensable.

Pour les ressortissants des autres états (les états tiers), les conditions d’accès au marché du travail suisse se sont durcies, et le protectionnisme du travail et les quotas s’appliquent, ce qui rend le recrutement des entreprises suisses peu aisé.

Plus d’informations sur l’obligation d’avoir un permis de travail en Suisse.

 

Les principaux types de permis de travail en Suisse

A chaque situation correspond un permis :

Les permis B (résidence longue durée), permis L (résidence courte durée)  et permis C (autorisation d’établissement) concernent les ressortissants étrangers qui souhaitent avoir leur résidence principale en Suisse.

Le permis G (permis pour frontalier) concerne les travailleurs frontaliers, c’est-à-dire les ressortissants étrangers qui souhaitent travailler en Suisse tout en gardant leur résidence principale dans leur pays d’origine. Selon votre nationalité, vous aurez ou non la liberté de fixer votre résidence principale dans n’importe quel pays de l’Union européenne.

Plus d’informations sur les permis de travail en Suisse

 

Les démarches administratives pour l’obtention du permis en Suisse

C’est l’office de la population de l’administration cantonale qui délivre les permis de travail pour étrangers.

Les démarches diffèrents selon que  vous êtes résident (vous faites les démarches avec votre employeur) ou frontalier (votre employeur les fait seul).

Plus d’informations pratiques sur les démarches administratives pour la demande de permis de travail en Suisse .

 

AELE : Association européenne de libre-échange (European Free Trade Association – EFTA) : Islande, Liechtenstein, Norvège, Suisse

4ème édition de Travailler et vivre en Suisse
A propos David Talerman

Spécialiste de l'expatriation et de l'emploi en Suisse, auteur du livre Travailler et Vivre en Suisse, co-auteur de Décrocher un emploi en Suisse.
Suivez notre actualité grâce à notre newsletter.
Suivez-moi sur @Expatwire, Facebook, Google.