Les secteurs qui vont recruter en Suisse en 2013

Dans son dernier baromètre de l’emploi trimestriel, l’Office fédéral de la Statistique nous apprend qu’en plus d’une croissance de l’emploi plutôt bonne au 3ème trimestre 2012 (progression de l’emploi de 1,9% sur un an, avec 4,122 millions d’emplois), un certain nombre d’entreprises suisses vont continuer à recruter début 2013. Pour ceux qui cherchent un emploi suisse, ce type d’information est bien évidemment primordial.

Nous vous proposons de retrouver ces secteurs, ainsi qu’une analyse de l’emploi par grande région géographique, afin de savoir si les entreprises suisses recrutent plus ou moins facilement en Suisse romande qu’en Suisse alémanique par exemple.

Les secteurs qui vont recruter… et les autres

Avant d’indiquer les secteurs concernés, ce qui frappe dans les chiffres fournis, c’est que hormis un seul secteur (hébergement et restauration), tous les secteurs ont prévu une augmentation ou un maintien de leurs effectifs.

Les secteurs qui vont recruter de manière soutenue l’année prochaine :

  • Les activités informatiques (IT)
  • Les métiers de l’information et la communication
  • L’horlogerie et la fabrication de produits électroniques
  • L’immobilier
  • Les activités de transport et d’entreposage
  • L’enseignement
  • Le secteur de la Santé et des actions sociales

Les secteurs qui vont légèrement recruter ou maintenir leurs effectifs l’an prochain :

  • L’industrie bancaire
  • L’assurance
  • Le commerce
  • L’industrie manufacturière
  • La fabrication de produits métalliques
  • L’administration
  • La fabrication de machines et équipements

 Zurich est la région où les intentions de recrutement pour 2013 sont les plus fortes

Pour ceux qui parlent allemand (ou anglais pour certaines entreprises), Zurich est la région où les prévisions d’emploi pour le prochain trimestre sont les meilleures. Viennent ensuite la Suisse du Nord-Ouest (Bâle) et Espace Mittelland, où les recrutements devraient être légèrement positif.

En Suisse romande, une majorité d’établissement devraient conserver un nombre équivalent de collaborateurs, et finalement recruter assez peu (du moins recruter pour faire en sorte que les personnes qui partent soient remplacées, avec peu de créations de postes).

Le Tessin est la seule région qui devrait voir le nombre total d’emplois baisser au prochain trimestre.

Les secteurs où il est le plus difficile de trouver de la main d’oeuvre qualifiée

Un autre indicateur très intéressant pour mesurer la vitalité de l’emploi est la difficulté de recruter de la main d’oeuvre qualifiée. Bon nombre d’entreprises suisses oeuvrent dans des domaines techniques et ont besoin de personnel qualifié, et il n’est pas rare qu’elles aient à gérer une pénurie de talents pendant des périodes plus ou moins longues.  Les secteurs dont les entreprises avouent avoir le plus de mal à recruter ces spécialistes sont les suivants :

Fabrication de produits électroniques et horlogerie57,3%
Fabrications de machines48%
Banque et assurance44,8%
Industrie manufacturière44,3%
Information et communication42,9%
Informatique et IT42,4%
Secteur de la Santé et de l'action sociale40,1%
Administration32,5%
Construction, bâtiment27,6%
Hôtellerie et restauration23,8%

Par exemple, les entreprises du secteur de l’IT ayant annoncé qu’elles avaient des difficultés à recruter (ou n’ayant pas pu recruter) représentent 42,4% des emplois.

Tous les secteurs ne sont pas représentés.

Vous trouverez plus d’informations dans le document « le baromètre de l’emploi au 3ème trimestre 2012 » (pdf) de l’Office fédéral de la Statistique.

 

4ème édition de Travailler et vivre en Suisse
A propos David Talerman

Spécialiste de l'expatriation et de l'emploi en Suisse, auteur du livre Travailler et Vivre en Suisse, co-auteur de Décrocher un emploi en Suisse.
Suivez notre actualité grâce à notre newsletter.
Suivez-moi sur @Expatwire, Facebook, Google.

Commentaires

  1. ezbiri a écrit:

    Bonjour;

    Auriez vous une idée où est ce que je peux être mieux informée pour ce qui est des équivalence de titres professionnels. Je suis en fait infirmière auxiliaire au Québec, et c’est une appellation d’emploi qui – apparemment- n’existe pas en Suisse.

    Merci.

  2. l’emploi en france est bloquée lasuisse est un pays magnifique .C’est pour travailler et m’installer uniquement.