Accueil » Travailler » 50 outils, app et services indispensables pour rechercher un emploi en Suisse

50 outils, app et services indispensables pour rechercher un emploi en Suisse

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents
    Nos solutions pour travailler en Suisse

    Publicité

    La recherche d’un emploi en Suisse passe forcément par l’utilisation d’outils et de services, que ce soit pour l’organisation de sa veille, la conception de son CV ou encore la consultation d’offres d’emploi. Nous vous proposons ici une sélection d’outils, app mobiles et services qui vont vous faire avancer dans votre recherche d’emploi en Suisse et gagner du temps

    Veille et recherche d’informations

    Faire une veille, c’est primordial et la plupart des candidats négligent cette étape. La veille permet d’avoir des informations à jour sur une entreprise, un secteur d’activité ou une personne. Une bonne veille – et l’utilisation de bons outils – permet de ne pas perdre trop de temps à faire des recherches.

    Recherche avancée de Google : l’utilisation de la recherche avancée permet de préciser les critères de recherche, et évite ainsi d’avoir de nombreuses pages à visiter. Cette fonctionnalité permet notamment de concentrer la recherche d’un mot-clé ou d’un groupe de mots sur un seul site : très pratique par exemple lorsque vous recherchez sur le site web d’un site de presse (le Temps ou Bilan par exemple) toutes les citations et mentions d’une entreprise précise. Google est en général ici bien plus performant que le moteur de recherche interne du site en question.

    Google alerts : un peu plus malin à utiliser, Google met gratuitement à disposition un outil d’alerting permettant de recevoir dans sa boite les liens vers les pages contenant des termes que vous paramétrez. Pratique pour ne rater aucun des articles mentionnant les sociétés pour lesquelles vous voulez travailler, et pour gagner du temps !

    Talkwalker alerts : une alternative à Google alerts qui n’utilise pas les mêmes « bots » (ou robots), ce qui permet d’avoir éventuellement un maillage plus fin ou du moins différent dans sa veille.

    Voilanorbert.com : Derrière un nom un peu fantasque se cache un outil pratique qui permet de retrouver l’email professionnel de pratiquement n’importe qui. Le service est gratuit dans une utilisation limitée.

    LinkedIn Sales Navigator : cette extension Chrome (anciennement appelée Rapportive) permet, en se couplant à Gmail, d’afficher des informations sur la personne dont vous recevez l’email. Si vous êtes abonné Premium LinkedIn, un certain nombre de fonctionnalités sont disponibles en sus.

    La liste des journaux et magazines en Suisse : la lecture de la presse suisse est extrêmement utile et riche d’informations pour une personne qui recherche un emploi en Suisse.

    Feedly : toujours dans le même esprit que les alertes, les agrégateurs de flux RSS vous font gagner du temps. Ils permettent d’aller chercher par exemple sur un site de presse les dernières news de tel ou tel sujet, avec un filtre par mot-clés. Ils sont utiles, mais de moins en moins utilisés car ils ne permettent pas de stocker l’information, contrairement aux alertes.

    Nuzzel : vous pouvez utiliser votre timeline Facebook ou Twitter pour récupérer une sorte de synthèse organisée par intérêt de ce qui est publié sur les réseaux sociaux. Ce service, historiquement gratuit et extrêmement pratique, est devenu payant.

    Tweetdeck : Twitter n’est pas spécialement développé en Suisse, en dehors de quelques secteurs bien spécifiques, en comparaison de ce qui se passe aux États-Unis. C’est toutefois une source d’informations qui peut être très utile, et aussi un moyen de se rendre visible des entreprises ou des dirigeants. C’est donc à la fois un outil de veille et de communication pour une personne qui recherche un emploi en Suisse. Pour gagner du temps dans vos recherches sur Twitter, nous vous conseillons d’utiliser Tweetdeck qui permet notamment de créer des colonnes de contenu filtrées par mots-clés et hashtag.

    Scoop.it : cet outil permet de faire ce qu’on appelle de la curation, c’est-à-dire une sélection d’articles provenant de diverses sources d’informations (que vous ne maîtrisez a priori pas, ce qui fait d’ailleurs l’intérêt de l’outil), en triant les articles sur la base de hashtag ou de mots-clés. Scoop.it est probablement un excellent moyen d’élargir sa veille et de découvrir d’autres sources d’informations pertinentes pour les sujets ou secteurs d’activité en Suisse qui vous intéressent.

    Annuaires et informations sur les entreprises

    Il est très important d’avoir dans le viseur des entreprises qui vous intéressent et qui pourraient être intéressées par votre profil. Ces entreprises sont à intégrer dans la veille et doivent être suivies. Voici quelques ressources pour les trouver.

    LinkedIn : encore lui ! Certaines entreprises ont une page spécifique sur LinkedIn (voir par exemple celle de b-Sharpe), ce qui permet a minima de voir l’actualité, et les éventuelles offres d’emploi. Il est également possible de suivre des entreprises spécifiques. Mais la fonctionnalité la plus intéressante est probablement les groupes (des sortes de forums) où il est possible d’échanger avec des personnes du groupe en question autour de thèmes en général très spécifiques (par exemple les développeurs java dans les sociétés de service en Suisse).

    Les job boards : Si vous n’avez qu’une vague idée des entreprises que vous pourriez trouver en Suisse, un bon début pourrait être de jeter un oeil aux principaux job boards. A ce stade, ils vous permettront d’identifier des entreprises qui pourraient être intéressantes, notamment en faisant des recherches par métier ou secteur. Les principaux acteurs dans ce secteur sont Jobup.ch, Jobs.ch, et vous trouverez une liste plus complète dans notre page Job boards en Suisse.

    Les grandes entreprises et multinationales en Suisse : vous trouverez également sur notre site une liste de grandes entreprises classées par canton.

    L’annuaire des entreprises suisses : plus difficile à exploiter pour votre recherche d’emploi en Suisse, l’un des annuaires officiels des sociétés en Suisse peut toutefois vous aider à compléter des informations.
    Il faudra bien sûr se rendre sur les sites des entreprises concernées pour voir si des offres sont disponibles.

    Offres d’emploi en Suisse

    Rien de plus facile que de trouver des offres d’emploi en Suisse sur le Web. Mais l’ennemi ici sera la profusion, et la fraîcheur, aps toujours au rendez-vous. Voici quelques sites à consulter.

    Liste des cabinets de recrutement en Suisse : une liste exhaustive et donc fournie des cabinets de recrutement et agences de placement en Suisse. Le service, un peu « rugueux » d’utilisation, propose une sélection par canton, spécialité etc.

    Application LinkedIn job search : c’est l’application de recherche d’emploi de LinkedIn, qui permet de postuler rapidement aux offres, de faire des recherches par mots-clés, poste, ou encore lieu.
    LinkedIn est de plus en plus utilisé par les recruteurs pour leurs annonces, et devrait supplanter dans les années à venir les job boards historiques.
    Parmi les fonctionnalités intéressantes pour le candidat : une fonctionnalité permet de savoir si son profil « colle » avec le poste, et qui indique également le nombre de personnes qui ont postulé pour le même emploi. A télécharger sur l’App store et dans Google play.

    Indeed.ch : beaucoup plus puissants que les job boards traditionnels, Indeed s’utilise comme un moteur de recherche d’emploi : vous rentrez des mots-clés, une zone géographique, et l’outil vous ressort les offres d’emploi correspondantes. Il inclut d’ailleurs en partie les offres d’emploi des job boards, et rassemble un nombre très important d’offres d’emploi. L’application, très bien pensée et ergonomique, est disponible sur l’App Store et sur Google.

    Jobup.ch : incontournable dans le paysage de l’emploi en Suisse, le portail propose de nombreuses offres d’emploi. Son audience est principalement sur la Suisse romande.

    Jobs.ch : c’est l’autre poids lourd des job boards en Suisse, avec une audience principalement du côté de la Suisse alémanique.

    Yooture : c’est un service de recherche d’emploi en Suisse sur mobile qui fonctionne un peu comme Tinder. Vous saisissez vos critères, et le service vous envoie régulièrement des propositions qui collent avec votre profil. Simple et efficace.

    Organisation et classement de l’information

    Le tout n’est pas de trouver des choses intéressantes pour sa recherche d’emploi, encore faut-il être capable de classer et d’ordonner cette information. Certains outils permettent notamment de conserver l’information telle que vous la consultez sur votre navigateur, indépendamment des changements. Utile pour garder une mémoire des offres d’emploi (rien de pire que de ne plus avoir le texte de l’offre d’emploi à laquelle on a postulé par exemple), ou encore pour rapidement retrouver des informations (articles, pages de sites) qui ont un sens pour votre recherche d’emploi.
    Voici quelques services qui excellent dans ce domaine :

    Evernote : c’est l’arme absolue pour stocker les informations récupérées de la veille. L’outil est gratuit et permet de sauvegarder une page ou des documents sur un navigateur classique ou votre mobile. Une fois stockées, les pages peuvent être consultées sur différents appareils, des recherches peuvent être effectuées, et les pages classées par catégories et mots-clés.

    Google Keep : alternative à Evernote, Google Keep fonctionne un peu comme des post-it que l’on mettrait sur un réfrigérateur, et qui permettent de voir en un coup d’oeil les informations essentielles. Aussi, selon la manière de l’utiliser, Google Keep est soit une alternative à Evernote, soit un complément en ce sens qu’il permet une prise de note plus rapide.

    Réseautage et réseaux sociaux

    Rudolf Klaus : Rudolf Klaus est zurichois, installé à Genève, mais est surtout LE professionnel du réseautage ici en Suisse. Son crédo ? Le réseautage productif : construire son réseau ne prend pas forcément du temps, il faut juste être capable de le faire dans de bonnes conditions. S’adjoindre ses services, c’est faire un grand pas en avant pour sa recherche d’emploi en Suisse.

    Meetup : le site meetup.com recense certains événements physiques qui se passent autour de chez vous. Pour connaître les événements d’une ville spécifique en Suisse, par exemple Genève, tapez simplement dans Google meetup genève et vous aurez la liste des événements.

    Profil LinkedIn : difficile de rechercher un emploi en Suisse sans avoir de profil LinkedIn. C’est l’outil qui est de plus en plus utilisé par les recruteurs et un profil LinkedIn permet, outre d’identifier précisément qui travaille où, de se faire repérer. Et après avoir créé votre profil, un bon début pour votre recherche d’emploi en Suisse pourrait être de me suivre 😃

    Xing : c’est le concurrent de LinkedIn, du moins sur la Suisse alémanique. Même s’il perd du terrain face à LinkedIn, il est encore beaucoup utilisé.

    Rezonnance : c’est l’un des ancêtres des réseaux sociaux professionnels, et il est suisse (romand) et très local. A suivre : les firsts et divers événements organisés sur des thèmes tous très différents les uns des autres.

    Google sheets : mais à quoi pourrait bien servir le tableur gratuit de Google pour le réseautage ? A consigner les rencontres que vous faites dans le cadre du réseautage ! Quand on débute une démarche de réseautage, on rencontre des personnes, et rapidement vous courrez le risque de ne plus vous souvenir de tous les détails. Un tableur peut vous aider pour cela.

    Cartes de visite : vous cherchez un emploi en Suisse, mais n’avez pas de carte de visite ? Mauvaise idée. De nombreux sites proposent de fabriquer pour vous des cartes de visite, avec des modèles déjà fait. Mieux vos une carte de visite fonctionnelle, mais peu originale que pas de carte de visite du tout. Des sites comme VistaPrint permettent de produire des cartes de visite à moindre coût.

    Détermination du salaire

    La page « salaires en Suisse » de travailler-en-suisse.ch : inutile d’aller chercher d’autres ressources, cette page rassemble une grande partie des ressources statistiques disponibles sur le salaire en Suisse, et donne des indications qui vous permettront d’estimer votre salaire. Quel salaire demander ? Suis-je bien payé ? Les réponses à ces questions de bases et pourtant primordiales, vous les trouverez sur cette page.

    Service de détermination du salaire net : ce service s’adresse principalement aux personnes n’ayant jamais travaillé en Suisse et qui souhaitent estimer leur salaire net. En effet, en entretien, le recruteur vous donnera en règle général le salaire en brut. Cet outil permet de simuler gratuitement votre future feuille de salaire, avec les charges et bien sûr le net.

    Glassdoor : le site, qui a été racheté par un grand groupe japonais qui détient déjà Indeed, propose un concept intéressant mais pas sans biais : les employés donnent leur avis sur l’entreprise, et communiquent également les salaires. Si toutes les entreprises ne sont pas représentées, cela permet de se faire une première idée, même si attention, ce type de site a tendance à polariser les avis (on y voit en général les très bons et très mauvais avis). Une source d’informations utile mais à prendre avec précaution.

    Rédaction d’un CV en Suisse

    Le CV reste un outil indispensable pour une recherche d’emploi en Suisse. Qu’il soit au format électronique ou papier, un CV médiocre, mal rédigé ou présenté représente un handicap certain pour vos démarches. En Suisse, les recruteurs s’attendent à y trouver certaines informations, et si le format a tendance à s’internationaliser, il existe des spécificités dont il faut tenir compte . Autant mettre toutes les chances de son côté et soigner ce document qui vous vend.

    Service de rédaction de CV de Travailler-en-Suisse.ch : notre service de rédaction de CV est le service qui vous permettra de produire le CV le plus performant qui soit. Ce service de haute qualité va apporter très rapidement au recruteur toutes les informations dont il a besoin pour se faire l’idée la plus exacte – et la plus valorisante – de votre candidature.

    Modèles de CV et création de CV : il existe sur le Web des centaines de milliers de modèles de CV. Très peu sont au format de ce qu’une entreprise suisse attend. Toutefois, il est possible pour certains d’adapter ces modèles sans qu’il soit nécessaire d’être un geek. Voici différentes sources pour vous inspirer ou acheter un modèle (attention, la recherche peut vous prendre beaucoup de temps, et ne vous laissez pas séduire par un CV top au niveau graphique, l’originalité est rarement payante, sauf si c’est votre métier) :

    Traduction en anglais et en allemand du CV: la Suisse est un marché international où l’anglais est, dans beaucoup de secteurs, courant. Pour ceux qui s’intéressent à la Suisse alémanique, un CV ou une lettre de motivation en allemand seront parfois demandés. D’où l’intérêt de faire traduire son CV par un professionnel, car vous n’aurez pas deux fois l’occasion de faire bonne impression. Consultez pour cela notre service de traduction de CV en anglais et en allemand.

    Entretien d’embauche

    Décrocher un entretien de recrutement en Suisse, cela signifie qu’on a fait un gros chemin compte tenu du fait que le marché de l’emploi en Suisse est très compétitif. Mais il reste encore un parcours difficile, alors autant mettre toutes ses chances de son côté. A ce stade, il est donc conseillé de bien préparer ses entretiens d’embauche, et pour cela, ces quelques services pourraient vous être utiles :

    Service de coaching : nous proposons un service de coaching spécialisé au cours duquel notre professionnel RH passe au grill le candidat, le conseil, corrige ses erreurs, et fait en sorte que le jour J, tout soit parfait !

    Premiere-impression.com : comme pour le comportement, l’habillement est un révélateur muet de votre personnalité. Si ce paramètre n’est pas maîtrisé, vous partirez sans le savoir avec un handicap en entretien. Je vous propose de vous intéresser de très près à ce que propose Myriam Hoffmann, la spécialiste du sujet en Suisse et ailleurs.

    Outils pratiques

    Trello : dans une recherche d’emploi, il y a beaucoup de choses à faire. Pour ne rien oublier, rien de mieux qu’un outil comme Trello qui vous permettra de vous assigner des tâches, avec des délais. L’outil vous permet d’apporter des commentaires, ce qui est très pratique. Trello est gratuit.

    Smallpdf : vous avez un CV suisse et une lettre de motivation au format word, et vous souhaitez le transformer en pdf ? Smallpdf est l’outil qu’il vous faut. Un fournisseur vous a fourni un CV pour la Suisse graphiquement au top mais il fait plus de 5 Mo et vous craignez qu’il ne passe pas dans la boîte mail du recruteur ? Vous pouvez le compresser et gagner jusqu’à 90% de sa taille avec cet outil. Bref, Smallpdf est le couteau suisse de la gestion de fichiers Word, Powerpoint, Jpeg, pdf… et c’est un service 100% suisse !

    Google drive : un outil gratuit qui permet de stocker des documents qu’il est ensuite possible de récupérer depuis n’importe où et n’importe quel type d’appareil. Très pratique quand, par exemple, vous devez transmettre un exemplaire de votre CV au format pdf et que vous n’avez pas sur vous votre ordinateur portable. Ce type d’outil permet également d’éviter la perte d’information suite à un crash de votre ordinateur

    Informations générales sur l’emploi en Suisse

    Les ressources pour trouver des informations sur la Suisse sont nombreuses, les ressources fiables beaucoup moins. J’ai encore le souvenir d’un coach spécialisé soit-disant sur la rédaction de CV en Suisse et les entretiens et qui a fini par avouer n’y avoir jamais mis les pieds !

    Le livre « Travailler et vivre en Suisse » : c’est la référence pour les étrangers qui s’implantent ou veulent s’implanter en Suisse, ou pour les Suisses qui veulent s’installer en France en tant que frontalier. Il y a ceux qui l’ont lu, et ceux qui regrettent de ne l’avoir pas lu. Pour la recherche d’emploi, le livre propose un chapitre très complet, et également un chapitre spécifique sur la culture suisse, très spécifique.

    Le blog de David Talerman : je donne dans mon blog un avis personnel et des conseils pour ceux qui s’intéressent à la Suisse ou qui y vivent : quand on est étranger et qu’on s’intéresse à la suisse, entre la réalité et ce qu’on imagine, il y a parfois un grand fossé. Nous avons interviewé plusieurs professionnels installés en Suisse ou y travaillant, pour connaître leur ressenti sur leur métier, sur la manière dont ils étaient perçus en tant qu’étrangers etc.

    Cours de langue pour apprendre le suisse allemand: la Suisse est un pays à part entière. Pour une parfaite intégration, et pour qu’elle soit la plus rapide possible, la maîtrise de la langue est atout majeur. Si vous êtes francophone et travaillez en Suisse romande,pas de problème. Si vous êtes germanophone et travaillez en Suisse alémanique, c’est bien mais le mieux reste encore à parler le Suisse allemand. Dialecte très différent de l’allemand, difficile à intégrer pour un étranger, et ce d’autant qu’il y a pratiquement autant de suisse allemand qu’il y a de cantons ! L’école-Club Migros propose des cours de suisse allemand à des tarifs abordables.

    Managerama.tv : ce site propose des interviews de managers et dirigeants de sociétés et organisations suisses, principalement en Suisse romande. Dans le cadre d’une recherche d’emploi, il peut être intéressant de savoir ce que pense le RH que vous allez peut-être rencontrer en entretien dans quelques jours…

    A vous maintenant : vous nous conseillez quoi ?

    Rubrique

    David Talerman

    Spécialiste de l'expatriation et de l'emploi en Suisse, je suis l'auteur du livre Travailler et Vivre en Suisse. Suivez-moi sur Instagram, LinkedIn, Facebook. Suivez notre actualité grâce à notre newsletter.

    1 réflexion sur “50 outils, app et services indispensables pour rechercher un emploi en Suisse”

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Eurex Suisse
    Scala Wells

    Sponsors

    Retour haut de page