5 conseils de pro pour changer vos francs suisses en euros (ou l’inverse)

Suite à l’annonce de la Banque Nationale Suisse (BNS) de supprimer le taux plancher, la récente et brutale chute de l’euro face au franc suisse a créé un effet d’aubaine pour les salariés frontaliers qui ont vu leur salaire suisse augmenter de près de 20% après conversion en euro. De nombreux frontaliers se sont donc précipités au guichet de change ou dans leur banque pour matérialiser au plus vite ce taux de change sans précédent. Une aubaine aussi pour les banques et bureaux de change qui ont profité de la panique générale et de l’opacité du marché des changes pour surfacturer leurs clients. Si l’opération de change en elle-même est totalement rentrée dans les habitudes des frontaliers, très rares sont ceux qui savent comment est fixé réellement le taux de change franc suisse euro qui leur est appliqué. Autant vous dire que ce manque de transparence n’est pas en faveur du client, et au regard de la fréquence et des montants cumulés, le manque à gagner peut s’avérer très important pour le salarié qui peut voir 2 à 3% de son salaire ponctionnés par ces institutions financières.

Pour y voir plus clair, voici nos 5 conseils de professionnels pour optimiser vos transactions de change :

  1.  Visez la transparence : si vous effectuez votre opération via votre compte bancaire, vous n’avez dans la plupart des cas aucune visibilité sur le taux de change qui vous est appliqué. Préférez des solutions innovantes qui vous offrent un taux de change en temps réel. Pourquoi ? Consultez notre deuxième conseil.
  2. Quelle marge vous prend-t-on : il faut toujours comparer le prix que l’on vous offre au prix du marché interbancaire, et cela n’est possible que si l’on vous donne un prix « en temps réel », c’est-à-dire si votre fournisseur de devises est transparent. Si la marge prélevée dépasse les 0.60%, vous payez trop cher. (par exemple, vous vendez du franc suisse pour acheter de l’euro, vous divisez le taux de change qu’on vous propose par le taux de change que vous voyez sur yahoo.com, retirez 1 et multipliez par 100, vous avez le pourcentage de marge qu’on vous facture). Sur un montant moyen changé de 4’000.- francs suisses par mois, si vous choisissez bien votre prestataire, vous pouvez augmenter votre pouvoir d’achat d’environ 600.- euros.
  3. A combien s’élèvent les frais : de traitement, de virement etc… autant de moyens pour une banque de vous prélever des frais sous le simple prétexte que vous transférez des fonds à l’étranger et/ou dans une devise différente. Préférez les solutions qui s’engagent sur un minimum, voire une absence de ce type de frais. Des frais justes ne dépassent pas les 10 francs suisses et en aucune manière il ne doivent représenter un pourcentage du montant de la transaction. Si c’est le cas, c’est peut-être bien que votre prestataire n’est pas le bon…
  4. Effectuez vos virements en toute sécurité : le virement bancaire est le moyen le plus sécurisé de transférer ses francs suisses ou ses euros. Pas de liquide, pas de risque de perte ou de vol, vous gardez la trace des déplacements de vos fonds.
  5. Ne perdez pas de temps: une transaction de change doit être rapide. Celle-ci est faite immédiatement et au maximum transférée sous 48h, vos francs suisses ou vos euros vous appartiennent, il n’y a aucune raison pour qu’un établissement prenne plus de temps pour effectuer ce type de transaction. Préférez donc des solutions adaptées qui sont en mesure d’effectuer des virements en euro de type SEPA.

Conseil bonus : lors d’une crise comme celle que nous avons connu à la mi-janvier, suite à la décision de la BNS, ne vous précipitez pas dans le premier bureau de change pour changer vos francs suisses en euros, vous perdrez votre temps dans la queue, et pour peu que la banque ou le bureau de change ne soit pas en rupture de billets en euros, la marge qui vous sera facturée sera tout simplement exorbitante. De ce que l’on a observé, les banques et les bureaux de change ont pris en moyenne 2% de marge ! Ce sont les établissements indépendants de type plateforme en ligne qui ont tiré leur épingle du jeu, en continuant de proposer leurs marges habituelles et sans rupture de stock !

Commentaires

  1. Romain a écrit

    Bonjour,

    Quelle banque / plateforme conseillez vous ? Faut-il payer une plateforme « forex » sur un compte en suisse pour pouvoir visionner et faire son change en « quasi-temps réel » ?
    (lorsque je fais un virement depuis mon compte migros classique par exemple, celui ci n’est effectué que le lendemain et il n’y a aucune indication de taux …)

    • a écrit

      Bonjour,
      Jean-Marc Sabet faisait référence à la plateforme qu’il a mis en place que vous trouverez sous le lien suivant: http://www.b-sharpe.com.
      Celle-ci vous permet d’obtenir des taux de change transparents avec des marges parmi les plus compétitives.

      En comparaison avec votre exemple, b-Sharpe effectue le change en temps réel une fois vos fonds crédités sur leur plateforme.
      Ensuite ils effectuent le transfert depuis leur compte sur le vôtre en date de valeur du lendemain.
      La grande différence se situe sur la marge prélevée sur le taux de change qui est généralement deux tiers inférieure à celle d’une banque traditionnelle.

      J’espère avoir répondu à votre question.

    • Luis a écrit

      Je conseille TransferWise! faits vous mêmes une simulation :

      https://transferwise.com/u/598f7

      Je l’utilise pour envoyer mes économies au Portugal. Le taux d’échange est le vrai et actuel (comparez comme proposé sur Yahoo.com ou xe.com ). Ils chargent uniquement une petite charge de service, mais il vaut vraiment la peine!

      • a écrit

        Bonjour Luis,

        Transferwise est exactement le type de solution que nous préconisons. En revanche s’ils sont transparents sur le coût unitaire d’un transfert ils ne le sont pas du tout sur le taux de change : ils parlent d’un taux de change réél « mid » qui est purement théorique. Même le taux de change interbancaire comprend un spread entre le cours d’achat et de vente. En termes de temps de traitement, ils sont là encore un peu flou: ils précisent que les transferts prennent très rarement plus de deux jours, étrange hasard, tous les gens qui nous en parlent font partie de ce cas très rare. Et je ne parle même pas de la sécurité de vos fonds, qui transitent par l’Estonie… Or un transfert sécurisé et garanti est primordial quand il s’agit de traiter avec un intermédiaire. https://www.b-sharpe.com/securite/

        Etant toujours dans un souci d’améliorer nos services, nous serions très intéressés par votre retour.

        Bien cordialement

  2. Dal a écrit

    Bonjour,
    Merci pour votre article qui est très intéressant. Avez vous des noms de prestataires de qualité à conseiller?
    Cordialement,
    Dal

    • a écrit

      Bonjour Dal,

      San vouloir prêcher pour ma paroisse, j’ai fondé et dirige une société spécialisée dans les transactions de change : b-Sharpe. C’est en constatant en tant que trader sur les changes les contraintes rédhibitoires imposées par les banques, tant en termes de coûts que de manque de transparence, que nous avons dessiné notre offre : moins cher, plus transparent, sans engagement. Bref, pour nos clients, c’est un accès privilégié aux changes à travers la salle de marchés de b-sharpe. Vous trouverez plus de renseignements sur b-sharpe.com

      Bien cordialement,

  3. razimbaud a écrit

    Merci pour cet article.
    Auriez vous des exemples concret de banque en ligne ou autres instituts pour que la transaction soit la moins onéreuse pour le client?
    Cordialement

    • a écrit

      Bonjour razimnbaud,

      b-sharpe, société que je dirige, est la solution la plus économique pour les frontaliers dans la mesure où notre marge est la plus faible du marché. Mais j’attire votre attention sur le fait que le coût ne doit pas être le seul critère dans votre choix, à partir du moment où vous effectuez un virement bancaire, vous devez vous posez les questions suivantes : mes fonds sont-ils sécurisés ? combien de temps prend une transaction ? mon prestataire est-il facilement joignable ? Autant de facteurs qui détermineront la qualité et la transparence du service auquel vous aurez fait appel.

      Bien à vous

  4. corinne a écrit

    bonsoir,
    changer ses francs suisses en euros en ouvrant un compte chez un broker, n’est-ce pas être au plus près de la valeur?

    • a écrit

      Bonjour Corinne,

      Ouvrir un compte chez un broker ne vous permet pas de changer un salaire dans la mesure où vous ne pourrez pas transférer la contrevaleur de vos opérations. Ouvrir un compte chez un broker ne vous permettra que de spéculer.

      Bien à vous

        • a écrit

          Bonjour Lovna,

          Le gros problème de TorFX est la transparence, comme en témoigne leur petite phrase juste en dessous de leur convertisseur: « Please note that foreign exchange rates regularly rise and fall and will often vary depending on the size of a transaction. Our rates are based on reference rates obtained daily from the European Central Bank. These results should therefore be used only as a guide. » Quand je lis ce genre de disclaimer, je me dis que c’est le meilleur moyen de me faire avoir, d’une part parce que je ne connais pas leur marge et d’autre part parce que le taux de votre exécution n’aura pas pour référence un taux live, mais un fixing de fin de journée… Alors qu’en ce qui nous concerne, si un client désire traiter à un moment particulier de la journée, il en a la possibilité, et le taux qu’on lui proposera sera bien celui qui sera affiché au même moment sur notre convertisseur disponible sur notre site internet. https://www.b-sharpe.com/calculateur/

          Bien cordialement

  5. Skinou a écrit

    Merci pour ces conseils avisés. Dans le premier point vous nous conseillez de préférer des solutions innovantes qui vous offrent un taux de change en temps réel. Auriez-vous des exemples de ce genre de solutions ? Merci d’avance

    • a écrit

      Bonjour,

      C’est sur la base des constatations que je mentionne dans l’article que j’ai mis au point un tel service permettant d’une part de réduire substantiellement la marge bancaire (de deux tiers) sans altérer le paramètre temps d’autre part.

      Vous trouverez plus de rensignements sur notre site wwww.b-sharpe.com

      Bien à vous

  6. Fabrice a écrit

    Bonjour,

    Votre plateforme à l’air interessante, en revanche, a quelle date sera-t-elle opérationnelle ?

    Merci

    Fabrice

    • a écrit

      Bonjour Fabrice,

      Nous sommes déjà opérationnels ! Nous traitons tous les mois pour plusieurs centaines de clients par mois, qu’ils soient PME ou individuels. La version en ligne des nos services est quant à elle prévue dans quelques semaines. Le processus d’inscription est quant à lui très simple et ne prend que quelques secondes : https://www.b-sharpe.com/inscription-2/

      Bien cordialement

  7. Maxime a écrit

    Bonjour,

    Vous êtes une toute jeune société si je comprends bien M.SABET.
    Quelle garantie objective pouvons nous recevoir de votre part sur le sérieux de vos prestations…

    Je veux dire, je suis ignorant dans le domaine bancaire, je me contente de demander à ma banque de changer mes CHF qui sont sur un compte en CHF à la banque, en France, sur mon compte en EUR, qui est dans la même banque.. Etant donné que cette dernière est francaise, implantée sur le sol francais, que j’y ai mes habitudes, je sais que je ne risque pas de me faire escroquer ma paie.

    Pouvez vous nous rassurer… ? D’autant plus que votre site Internet reste assez vague, parle de transaction par email ou téléphone pour l’instant…

    Je ne dis pas du tout que vous n’etes pas sérieux, je demande juste à pouvoir être convaincu ! Comme peut etre beaucoup de gens qui ont l’habitude de soit faire avec leur banque classique ou via un bureau de change… On parle quand même de transferer partie importante de son salaire chez quelqu’un que l’on ne connait pas si vous voyez ce que je veux dire…

    Merci d’avance
    Maxime

    • a écrit

      Bonjour Maxime,

      J’ai fondé b-Sharpe en 2006 mais effectivement la possibilité pour des particuliers de traiter avec nous n’est appaure que récemment, lorsque nous avons constaté le manque criant de solutions sur ces problématiques de change, et que ce vide pouvait être comblé par une solution web.

      En ce qui concerne le sérieux de nos opérations, il est garanti d’une part par le fait que nous soyons régulés par la FINMA par l’intermédiaire de l’OAR-G. Nous sommes donc soumis à des règles tant en matière de transaction financière que de lutte contre le blanchiment d’argent. Nous avons d’ailleurs à ce titre un audit annuel spécifique.

      D’autre part, pour palier cette question de la sécurité des fonds de nos clients, nous avons souscrit une assurance garatissant chaque centime déposé par nos clients sur les comptes b-Sharpe et ce jusqu’à hauteur de 1 million de CHF. J’ajoute que nous sommes les seuls à proposer une assurance et que, cerise sur le gateau, elle est gratuite et automatique pour nos clients.

      Enfin en ce qui concerne la transparence de nos frais, elle est évaluable en direct: notre convertisseur affiche exactement les mêmes cours réellement appliqués. Une grande partie de nos clients nous appelle même pour qu’on fixe ensemble et en live le taux.

      Bien cordialement

  8. Noun a écrit

    Bonjour, quelle est la marge que b-sharpe.com prélève ?
    Personnellement j’utilise Transferwise car leur marge est relativement attractive mais je ne connaissais pas b-sharpe.com avant de lire cet article.

    Merci pour votre retour !

    Noun

    • a écrit

      Bonjour Noun,

      Transferwise est une des solutions les plus à la mode concernant ces problématiques de taux de change. La marge qu’ils affichent sur le taux est effectivement attractive, mais j’ai du mal à comprendre leur politque de frais de virement et de traitement, qui peut s’avérer très coûteuse et représenter plusieurs pourcents de la sommes en cas de virements de faibles montants. Le fait que leur comptes soient en Estonie ne me rassure pas tellement non plus, en termes de temps de traitement notamment

      Mais peut-être pourrions-nous échanger à ce sujet ?

      Bien cordialement

  9. val a écrit

    excusez-moi mais votre site b-sharpe n’est même pas certifié! Il y a déjà un défaut de qualité / sécurité de la connection certain…

    message:
    « b-sharpe.com utilise un certificat de sécurité invalide. Le certificat n’est valide que pour http://www.b-sharpe.com. (Code d’erreur : ssl_error_bad_cert_domain) Si vous vous connectez habituellement à ce site sans problème, cette erreur peut signifier que quelqu’un essaie d’usurper l’identité de ce site et vous ne devriez pas continuer. »

    • a écrit

      Bonjour Val,

      Le site internet officiel de b-sharpe SA est situé à l’adresse http://www.b-sharpe.com et non b-sharpe.com. Il est vrai que notre serveur répond à l’adresse b-sharpe.com avec le mauvais certificat (celui de http://www.b-sharpe.com) mais ce n’est que pour vous rediriger vers http://www.b-sharpe.com qui lui possède un certificat parfaitement validé par une autorité de certification. Ainsi toutes informations « sensibles » que nos clients peuvent lire et nous envoyer le sont depuis un site sécurisé et certifié : http://www.b-sharpe.com.

      En restant à votre disposition si vous aviez des questions supplémentaires.