Industrie pharma en Suisse : perspectives et état des lieux

Une étude sur la branche de l’industrie pharmaceutique en Suisse permet de se faire une excellente idée du secteur, de son rôle dans l’économie suisse et de ses perspectives pour 2009 et 2010. Avec des sociétés comme Roche et Novartis, et dans une moindre mesure Actelion, Ypsomed et de nombreuses entreprises actives dans les biotechnologies, la Suisse peut capitaliser sur de bons résultats à venir.

Une industrie qui possède une forte productivité

L’industrie pharmaceutique en Suisse est une des branches les plus productives : la productivité horaire y est 3 fois plus élevée que la moyenne nationale. Voici ci-dessous la productivité en 2008 de plusieurs secteurs (productivité exprimée en CHF par heure de travail) :

 

  • Industrie pharmaceutique : 215
  • Assurances : 158
  • Banques : 155
  • Mécanique de précision, optique, horlogerie : 94
  • Communications : 110
  • Secteur industriel : 83
  • Économie globale : 67

 

L’industrie pharmaceutique tire vers le haut l’économie suisse

En période de crise, la branche de l’industrie pharmaceutique permet à l’économie suisse de limiter les dégâts, et tire vers le haut les résultats du pays. Les autres branches qui contribuent le plus au redressement du pays sont le secteur des télécommunication et  celui du commerce de détail.

Si on tient compte des effets directs et indirects (notamment les nombreux sous-traitants qui travaillent pour ce secteur), le secteur génère 26,8 milliards de francs suisses, ce qui représente 5,4% du Produit Intérieur Brut de la suisse (PIB). Pour information, le secteur bancaire en Suisse représente environ 10% du PIB du pays.

Les très bons résultats de Novartis au 3ème trimestre 2009 viennent confirmer la bonne santé du secteur.

Les exportations du secteur représentent 26% des exportations totales du pays

Ce qui permet au secteur d’avoir de si bons résultats, ce sont les exportations. Le secteur de l’industrie pharma est traditionellement fortement exportateur, et représente aujourd’hui 2,7% de l’économie nationale (contre 1,2% en 1995) : les exportations pèsent plus de 55 milliards de francs, ce qui représente plus de 26% des exportations totales du pays. Cependant, l’étude indique que les exportations sont à un haut niveau mais stables depuis plusieurs années déjà.

Une branche industrielle qui emploie directement plus de 35 400

La branche emploie plus de 35 400 personnes, mais lorsqu’on tient compte des emplois indirects générés, on arrive à 84 400 personnes.

Les perspectives pour l’industrie pharmaceutique pour les années à venir sont excellentes : avec le secteur des télécommunications, c’est un des rares qui aura une croissance positive en 2009 et 2010. De fait, les perspectives d’emploi sont également excellentes, et le secteur de l’industrie pharma recrute , notamment des profils spécialisés.

Conséquence de ce succès, les cadres dirigeants du secteur sont régulièrement classés parmi les managers ayant les meilleurs salaires et rémunérations en Suisse .

Vous pouvez consulter l’étude complète « Importance de l’industrie pharmaceutique pour la Suisse  » (format pdf) sur le site Interpharma (note du 16/09/2011 : l’étude n’est plus disponible).

news – 5 novembre 2009

4ème édition de Travailler et vivre en Suisse
A propos David Talerman

Spécialiste de l'expatriation et de l'emploi en Suisse, auteur du livre Travailler et Vivre en Suisse, co-auteur de Décrocher un emploi en Suisse.
Suivez notre actualité grâce à notre newsletter.
Suivez-moi sur @Expatwire, Facebook, Google.