Revenus des ménages en Suisse : ce qu’ils gagnent, dépensent et épargnent

Pour les travailleurs étrangers qui ne connaissent pas le pays et qui veulent travailler en Suisse, il est primordial, avant de signer son contrat de travail, de pouvoir estimer non seulement l’adéquation du salaire suisse avec les pratiques salariales courantes sur le marché local (afin d’éviter autant que possible le dumping salarial qui vise principalement les étrangers), mais aussi de connaître les dépenses « communes », en montant et idéalement par mois. Au final, tout le monde se pose la même question : « Combien me restera-t-il à la fin du mois après les dépenses obligatoires et courantes« .

Depuis plusieurs années, l’Office fédéral de la Statistique sort une information sur ce thème sur les revenus des ménages en Suisse. La dernière édition, qui se base sur les chiffres des l’année 2010, vient de sortir, et nous vous proposons d’en explorer les principaux résultats. Ces études ne concernent que les personnes qui résident en Suisse (y compris les étrangers), mais pas les frontaliers.

Les revenus des ménages suisses : sans surprise, c’est le revenu du travail qui prime

  • En Suisse, le revenu brut mensuel moyen s’élève à 7’360 francs suisses, et représente en moyenne plus de 76,5% des revenus des ménages
  • Les rentes, et revenus issus des prestations sociales (assurance invalidité, allocations familiales…) représentent plus de 18% des revenus
  • Les revenus issus de la fortune et des placements ne représentent que 3,7% du revenu en moyenne
  • Les pensions alimentaires en Suisse représentent pour leur part environ 1,2% du revenu des ménages suisses. Ces pensions représentent 25% des revenus pour environ une famille sur 50 (principalement des familles composée d’une mère seule et de son ou ses enfants).

Remarque concernant le revenu brut mensuel moyen : un salaire brut de plus de 7300 francs par mois peut paraître élevé. Toutefois, il s’agit d’une moyenne incluant de ménages certes monoparentaux, mais également des ménages incluant 2 adultes travaillant pour certains tous les deux (près de 40% des ménages en Suisse sont dans ce cas). Par ailleurs, comme indiqué, il s’agit bien d’une moyenne, et la répartition n’est pas égale : certains ménages gagnent évidemment beaucoup moins que d’autres. Dans les faits, ce sont environ 60% des ménages qui  ont un revenu qui se situe en dessous de ce salaire brut moyen.

Les dépenses incontournables (ou obligatoires) des ménages suisses représentent un tiers du revenu brut

Le poste regroupant les dépenses obligatoires des ménages représente 29% des revenus bruts. Les dépenses obligatoire, ce sont toutes les dépenses incontournables et que les ménages en Suisse doivent obligatoirement payer, comme par exemple les cotisations sociales (prélevées sur le salaire, ou les primes d’assurance santé LAMal).

Les principales dépenses sont :

  • Les impôts, qui représentent en moyenne 12% du revenu
  • Les cotisations sociales (AVS, cotisations LPP, assurance chômage…), incluses dans l’étude et prélevée directement sur le salaire (simulez votre feuille de salaire avec les postes de charge), représentent environ 10% du revenu des ménages
  • Les primes d’assurance maladie LAMal représentent pour leur part un peu plus de 5% des revenus en moyenne. Pour ceux qui ne le sauraient pas, l’assurance maladie obligatoire (LAMal) est comme son nom l’indique incontournable pour toute personnes qui habite en Suisse, et est à la charge de la personne (certaines entreprises participent mais cela reste très rare)

Le revenu disponible (revenu – dépenses obligatoires) des ménages est d’un peu plus de 6 800 francs suisses par mois

Le revenu disponible, c’est le montant qu’ont les ménages par mois pour faire face à leurs dépenses (alimentaire, loisirs…).

Ce sont les dépenses relatives au logement qui sont les plus lourdes pour les ménages : en moyenne, ces dépensent représentent environ 1500 francs par mois, soit un peu plus de 15% du revenu brut. Dans beaucoup de cantons et pour beaucoup de ménages, ce montant est en réalité beaucoup plus élevé.

  • Les dépenses alimentaires représentent un peu moins de 7% du revenu brut
  • Les loisirs représentent un peu moins de 7% du revenu brut
  • Les autres assurances (RC, assurance ménage…), hors assurance maladie obligatoire, représentent un peu moins de 3,5% du revenu brut des ménages suisses

Les frais de transport : les Suisses dépensent bien plus pour leur voiture que pour les transports en commun

Les ménages suisses dépensent par mois environ 10% de leurs revenus bruts, soit un peu de 900 francs suisses en moyenne. Dans le détail, un peu plus de 610 francs concerne l’achat d’un véhicule et son entretien (leasing, achat du véhicule, dépenses en essence…).

Les frais relatifs aux transports en commun représentent en moyenne un peu moins de 150 francs par mois. En Suisse, un peu moins de 80% de ménages possèdent une voiture.

Les ménages suisses peuvent épargner un peu plus de 12% de leurs revenus

Au final, après la prise en compte de toutes les dépenses, les ménages épargnent en moyenne un peu plus de 12% de leur revenu brut par mois, soit en moyenne un peu moins de 1200 francs suisses (pour un revenu brut moyen d’un peu moins de 7400 francs suisses).

Comme il s’agit de données moyenne, l’étude a permis de donner quelques détails supplémentaires : les ménages ayant les revenus les plus bas (inférieurs à 4 ‘800 francs suisses par mois) ne peuvent pas épargner : c’est du moins ce qui ressort des statistiques moyennes.

Pour compléter vos calculs, nous vous invitons à consulter la page « Salaires en Suisse« , qui regorge d’informations utiles sur les salaires, et notre simulateur de feuille de salaire, qui permet de faire une estimation de son salaire net mensuel en fonction du salaire brut annuel.

Plus d’informations : Communiqué de presse – enquête sur le budget des ménages 2012 (pdf) sur le site de l’Office fédéral de la Statistique

 

Commentaires

  1. Mogis a écrit

    Bonjour David comment faire pour trouver mon travail en suisse j’ai mes diplôme mais peut être pas valable pour la suisse c’est pour sa que je vous demande . J’aimerai faire machiniste , ont me loue pas s appart tant que ji pas de travail c’est pas évident les frontalier sont très dur . Sur ce passer de bonne fête et à bientôt pour une nouvelle année et du travail en espérant que sa marche. coedialement

    • a écrit

      Bonjour,

      Tentez de prendre contact avec des personnes qui travaillent dans des entreprises suisses spécialisées dans votre secteur. C’est peut être une question de diplôme, mais peut être aussi plus simplement une question d’offres : peut-être que le marché ne propose rien ou pas grand chose pour des profils comme le vôtre…