Accueil > Actualité en Suisse > L’état du marché de l’emploi en Suisse

L’état du marché de l’emploi en Suisse

source : SECO

Pour les personnes qui recherchent un emploi en Suisse, nous proposons un résumé des différentes informations relatives au marché de l’emploi en Suisse pour cet été 2014.

Baisse du chômage qui passe sous la barre des 3%

En cet été 2014, le marché de l’emploi en Suisse se caractérise par une baisse du chômage (qui passe au niveau national sous la barre des 3% à 2,9%). Par rapport au mois précédent, on comptabilise environ 3 600 personnes de moins qui sont inscrites au chômage. A fin juin, on dénombrait en Suisse un peu plus de 126 600 personnes inscrites au chômage.

On comptait dans le même temps un peu plus de 14 200 postes vacants en Suisse. Le chômage  a également baissé pour les moins de 25 ans, à 2,7%. On notera que le taux de chômage des jeunes est en Suisse inférieur au taux de chômage global.

Genève, Neuchâtel et Vaud : cantons les plus touchés par le chômage

Avec un taux de 5,4%, le canton de Genève est celui qui a le taux de chômage le plus élevé. Vient ensuite le canton de Neuchâtel, avec 5%, et le canton de Vaud, 4,6%. Ces taux restent particulièrement bas, notamment dans une comparaison avec les pays d’Europe.

A l’inverse, les canton d’Uri, Nidwald et Obwald ont un taux de chômage inférieur à 1% (0,9% exactement). Zurich bénéficie, pour un canton de cette taille, d’un taux de chômage particulièrement faible de 3,1% (traditionnellement, Zurich a un taux de chômage plus élevé).

source : SECO
source : SECO

Les étrangers sont plus touchés par le chômage

Alors que les Suisses ont un taux de chômage de 2,1%, les étrangers ont pour leur part un taux plus élevé (5,5%).

Taux de chômage selon les branches

Les taux de chômage sont très variables selon les secteurs d’activité : avec un taux de 7,9%, l’hôtellerie-restauration est le secteur qui compte le plus de chômeurs, suivi de l’horlogerie et de l’agro-alimentaire et l’industrie du tabac, avec des taux respectifs de 5,8% et 5,4%. Dans le secteur de la banque, dont on disait qu’il était mal en point, le taux de chômage est de 2,5%, soit moins que la moyenne nationale. Parmi les secteurs ayant un taux de chômage le plus bas, on trouve les assurances (1,4%), le secteur de l’énergie (1,4%) et le secteur de l’administration publique (1,8%).

source : SECO

Les entreprises suisses ont moins recruté au 2ème trimestre 2014

Ces chiffres du chômage, déjà plutôt bon, auraient pu être meilleurs car les entreprises suisses ont moins recruté au 2ème trimestre qu’au premier, avec un repli d’environ 7% (4% seulement si on supprimer l’effet saisonnier). En revanche, par rapport à l’année précédente, le marché de l’emploi est en augmentation de 11%, avec une baisse pour les métiers de la Construction et les postes de direction, et une augmentation pour les métiers de bureaux et les métiers de la Finance.

Sur le plan géographique, les offres d’emploi publiées en Suisse romande ont baissé de 1% (mais avec toutefois un accroissement de 1% pour la région alémanique). C’est la Suisse du Nord-Ouest (Bâle) qui s’est pour sa part effondrée avec une baisse des offres d’emploi de 13%. La région de Zurich a également vu une baisse des offres d’emploi de 9%.

source :  Adecco Swiss Job Market Index (ASJMI)

David Talerman

Spécialiste de l'expatriation et de l'emploi en Suisse, je suis l'auteur du livre Travailler et Vivre en Suisse. Suivez-moi sur Instagram, LinkedIn, Facebook. Suivez notre actualité grâce à notre newsletter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scala Wells

Sponsors

Retour haut de page