Accueil > Actualité en Suisse > Secteurs d’activité en Suisse les moins touchés par le chômage en 2012

Secteurs d’activité en Suisse les moins touchés par le chômage en 2012

find-job-suisse

Si on compare les chiffres du chômage en Suisse avec ceux de la moyenne des pays de l’Union européenne, on remarque immédiatement que le pays jouit, avec ses 3,1% de taux de chômage en novembre 2012, d’un dynamisme certain. Lorsqu’on regarde un peu dans le détail, on remarque toutefois pas mal de différences selon les cantons (par exemple, le canton de Genève est traditionnellement le canton le plus touché par le chômage). Concernant les secteurs d’activité, c’est encore plus vrai. Voici quelques informations sur les secteurs d’activité les moins touchés par le chômage.

Le top 5 des secteurs ayant le taux de chômage le plus bas en Suisse

Si on écarte certains secteurs ayant très peu d’employés, le classement est le suivant :

  • Production et distribution d’énergie : 1,3%
  • Assurances : 1,4%
  • Administration publique, assurances sociales : 1,7%
  • Agriculture : 2%
  • Enseignement : 2,2%

Les 5 secteurs qui ont le plus mauvais taux de chômage

Toujours en écartant certains secteurs peu représentatifs, voici le classement des secteurs ayant les taux de chômage en Suisse les plus bas :

  • Hôtellerie, restauration : 10,1%
  • Fabrication de montres, horlogerie : 5,1%
  • Bâtiment et génie civil : 4,4%
  • Aliments, boissons et tabac : 4,4%
  • Commerce de gros : 4,1%

Les plus fortes variations de taux de chômage

Si on observe les secteurs dont le taux de chômage a le plus varié d’un mois à l’autre, on trouve :

  • Un seul secteur se distingue des autres par la baisse de son taux de chômage : il s’agit du secteur de l’enseignement, avec une baisse de près de 3% par rapport au mois précédent.
  • Le bâtiment et le génie civil a vu son taux de chômage augmenter de plus de 32% entre octobre et novembre : ce chiffre s’explique par une saisonnalité de l’activité qui se réduit traditionnellement à l’approche de l’hiver.
  • L’hôtellerie – restauration a vu son taux de chômage augmenter de plus de 7%.
  • Le secteur des banques a accusé une augmentation de plus de 5%.
Comme vous l’aurez observé, il existe bien des différences très significatives entre secteurs, et parler d’un taux de chômage global n’a finalement pas beaucoup de sens.
Pour plus de détail sur le marché du travail en Suisse en novembre 2012 et sur le chômage, consultez le document « la situation sur le marché du travail – novembre 2012 » (pdf) édité par le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO).

David Talerman

Spécialiste de l'expatriation et de l'emploi en Suisse, je suis l'auteur du livre Travailler et Vivre en Suisse. Suivez-moi sur Instagram, LinkedIn, Facebook. Suivez notre actualité grâce à notre newsletter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scala Wells

Sponsors

Retour haut de page