Accueil > Actualité en Suisse > Novartis licencie plus de 1000 personnes en Suisse

Novartis licencie plus de 1000 personnes en Suisse

novartis-suisse

Le secteur de l’industrie pharmaceutique, l’un des secteurs phare de l’économie, et un des plus gros exportateur (en volume) connait depuis quelques mois des difficultés. Conséquence de cette situation difficile, le géant bâlois Novartis vient d’annoncer le licenciement en Suisse de 1100 personnes pour l’année 2010, ainsi que des délocalisations dans des pays où les coûts de production sont plus faible (la Chine notamment).

Le canton de Vaud et de Bâle sont les plus touchés

En Suisse, c’est le campus de Bâle qui sera le plus touché, avec le licenciement de 760 personnes. Le site de production de Prangin, dans la canton de Vaud, qui fabrique des médicaments vendus sans ordonnances (OTC , « Over The Counter ») devra se séparer des 300 personnes. Le site, qui compte 800 personnes (y compris les temporaires et consultants), sera fermé dans les années à venir.

Le groupe précise que le personnel devrait être replacé dans ses sites de Suisse romande, et que les productions seront transférées dans un site près de Bâle, afin de réaliser des économies d’échelle. Le site de Prangin compte une unité de production, mais également un centre de R&D.

Hors de Suisse, c’est en Italie et aux États-Unis que Novartis taillera le plus dans ses effectifs, en se séparant d’environ 1000 collaborateurs.

Novartis devrait délocaliser, et notamment en Chine

Le géant de l’industrie pharmaceutique, dont les résultats au 3ème trimestre 2011 sont en hausse (bénéfice net = + 12% et chiffre d’affaires : +18% par rapport au trimestre précédent) a toutefois des plans de développement, notamment dans des pays où il est possible d’avoir des coûts de production plus faibles, comme la Chine par exemple.

Selon les spécialistes, ces délocalisations ne sont pas le seul fait d’un franc suisse fort : le marché mondial du médicament a considérablement évolué ces derniers mois (et notamment la régulation du marché américain qui a considérablement réduit les marges des acteurs du secteur).

Le marché suisse pour sa part, qui représente toutefois une part infime du chiffre d’affaires du groupe (plus 95% de la production étant exportée), représente un manque à gagner de 100 millions de francs suisses pour le groupe suite à la baisse des prix des médicaments décidées par le Conseil fédéral selon Michael Pluess, responsable de Novartis cité par le quotidien Le Temps.

Le groupe pharmaceutique continue à investir en Suisse

Dans son communiqué de presse, Novartis insiste sur le fait que le groupe continue (et continuera) à investir en Suisse, avec notamment la création d’un site en Suisse alémanique, pour un montant total de plus de 70 millions de dollars.

Novartis est l’une des plus grandes entreprises en Suisse : plus de 12 000 personnes travaillent pour cette entreprise de l’industrie pharmaceutique en Suisse, sur 13 sites. L’entreprise emploie également un nombre important de travailleurs étrangers (frontaliers et résidents expatriés).

Voir le communiqué de presse de Novartis.

David Talerman

Spécialiste de l'expatriation et de l'emploi en Suisse, je suis l'auteur du livre Travailler et Vivre en Suisse. Suivez-moi sur Instagram, LinkedIn, Facebook. Suivez notre actualité grâce à notre newsletter.

2 réflexions sur “Novartis licencie plus de 1000 personnes en Suisse”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scala Wells

Sponsors

Retour haut de page