Accueil > Actualité en Suisse > Loyers à Genève : les logements touchés par les augmentations

Loyers à Genève : les logements touchés par les augmentations

Genève est, d’après les statistiques, la ville suisse où il est le plus difficile de se loger. Et cela se ressent sur le prix des loyers, qui ont encore augmenté de 2% en 1 an, soit 2 fois plus que l’augmentation enregistrée au niveau du pays. Maigre consolation : l’augmentation a été un peu moins forte que celle enregistrée un an plus tôt.  Nous parlerons dans la suite uniquement des loyers dits libres, et pas des loyers subventionnés.

Plus des 3/4 des logements n’ont pas augmenté leur loyer

L’augmentation des loyers ne s’est faite que pour 17% des logements, alors que dans la même temps plus de 77% des logements ont maintenu leur niveau de loyer entre mai 2009 et mai 2010. 6% des logements ont par ailleurs baissé leur loyer d’une année à l’autre, cette proportion étant en augmentation par rapport aux années précédentes.

Concernant les hausses de loyer, la très grandes majorités de celles-ci n’ont pas augmenté de plus de 5%.

Des hausses de loyers pratiquées lors des changements de locataires

75% des logements qui ont changé de locataires ont augmenté le montant de leur loyer. L’augmentation de loyer a alors été en moyenne de plus de 18% lorsqu’il y a eu changement de locataire. Dans le cas où il n’y a pas eu de changement de locataire, l’augmentation  de loyer n’a été que de 0,7% en moyenne.

Dans la même situation (changement de locataire), 20% des logements n’ont pas changé le loyer, et 5% l’ont baissé. Seuls 7% des les logements à Genève ont changé de locataires entre 2009 et 2010.

Une augmentation des loyers plus nettes dans les logements anciens, ainsi que les petits et grands logements

L’augmentation des loyers dans les immeubles construit avant 1947 est plus importante que les autres (+3%), alors que pour les logements construits après 1991, cette augmentation n’est que de 0,3%.

Les augmentations sont par ailleurs plus importantes dans les petits logements (studio, +2,7%, 2 pièces + 2,9%) et pour les grands logements : par exemple, les logements de plus de 7 pièces ont subi une augmentation moyenne de près de 3%).

Rappel : l’augmentation des loyers est réglementée

Il n’est pas possible pour un propriétaire d’augmenter le loyer n’importe comment, y compris si vous prenez un nouveau logement. En particulier, il est possible de contester des augmentations abusives de loyers dans certaines cas bien précis. Par ailleurs, des études ont montré que les travailleurs étrangers payaient des loyers en général supérieurs aux autres.

Retrouvez tous ces conseils dans la 3ème édition du guide pratique pour les travailleurs étrangers « Travailler et vivre en Suisse » et retrouvez plus d’information sur les loyers dans notre page « Bail à loyer en Suisse « .

A consulter également sur le blog de Travailler en Suisse, le classement des cantons selon la difficulté de se loger

source : Communiqué de presse de l’Office Cantonal de la Statistique du 16 juin 2010 (pdf) et Travailler-en-Suisse.ch

David Talerman

Spécialiste de l'expatriation et de l'emploi en Suisse, je suis l'auteur du livre Travailler et Vivre en Suisse. Suivez-moi sur Instagram, LinkedIn, Facebook. Suivez notre actualité grâce à notre newsletter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scala Wells

Sponsors

Retour haut de page