Accueil » Actualité en Suisse » Perspectives du secteur de l’hôtellerie restauration en Suisse pour 2011

Perspectives du secteur de l’hôtellerie restauration en Suisse pour 2011

Nos solutions pour travailler en Suisse

Publicité

Les candidats intéssés par un emploi en Suisse dans le secteur de l’hôtellerie restauration trouveront dans cet article des informations relatives au fonctionnement de la branche d’activité, à son état de santé et à ses perspectives pour l’année 2011. Ces informations sont toujours utiles aux candidats, non seulement pour leur culture générale, mais également pour la rédaction de la lettre de motivation ou pour l’entretien, où il est toujours positif de montrer qu’on connait le secteur d’activité de l’entreprise. Le potentiel de croissance de ce secteur pour l’année 2011 est estimé par les experts comme étant inférieur à la moyenne. Par ailleurs, le secteur bénéficie traditionnellement d’une main d’œuvre abondante : les perspectives d’emploi dans ce secteur semblent donc réduites.

Baisse du tourisme = baisse du chiffre d’affaires du secteur de l’hôtellerie restauration

Le tourisme des étrangers en Suisse devrait être plus réduit en 2011 compte tenu du franc suisse fort (en comparaison d’autres devises comme l’euro par exemple). En Suisse, un peu plus de la moitié des nuitées passées dans le pays proviennent de clients étrangers. Il semblerait également que le nombre de clients en provenance de l’Union européenne soit en stagnation depuis de nombreuses années, et les meilleures perspectives proviennent pour cela des pays dits émergeants. Pour attirer ces pays, les professionnels du tourisme d’une part, et de l’hôtellerie d’autre part devront mettre en place des actions de séduction pour attirer les clients de ces pays.

Pour les Suisses également, compte tenu de cet effet de change, le tourisme dans les pays étrangers devient beaucoup plus attractif, et donc moins de Suisses devraient prendre de vacances dans leur propre pays. Ceci devrait donc logiquement impacter négativement les résultats du secteur de l’hôtellerie restauration en Suisse, qui dépend du Tourisme.

Des hôtels et restaurants endettés

Les entreprises suisses de ce secteur sont fortement endettées : en période où la conjoncture est bonne, 50% des entreprises du secteur sont déficitaires, notamment à cause des intérêts d’emprunt qu’elles doivent verser aux prêteurs, ainsi que des frais de personnels qui représentent 45% du chiffres d’affaires (alors même que les salaires en Suisse de ce secteur sont parmi les plus bas, toutes branches confondues). De fait, les entreprises ne peuvent pas forcément investir comme elles devraient le faire, afin d’attirer de nouveaux clients. 40% des 182 500 employés de cette branche travaillent dans des structures de moins de 5 personnes, structures qui sont en général bien moins rentables que des entreprises de plus grande taille. Globalement, la branche de l’hôtellerie restauration possède une faible rentabilité.

Perspectives de la branche : ralentissement pour 2011

Depuis le milieu de l’année 2010, le secteur de l’hôtellerie restauration souffre de l’augmentation du franc suisse par rapport à l’euro et d’autres monnaies. 2011 devrait encore accentuer cette tendance, et les clients en provenance de l’UE et de Grande Bretagne devraient être moins nombreux. De même pour les clients suisses qui devraient préférer des destinations étrangères. Sources : Manuel des branches (Crédit Suisse), Travailler-en-Suisse.ch News – 8 mars 2011

David Talerman

Spécialiste de l'expatriation et de l'emploi en Suisse, je suis l'auteur du livre Travailler et Vivre en Suisse. Je partage mon temps entre Travailler-en-Suisse.ch et b-Sharpe.com, pour qui je gère le Digital. Suivez-moi sur LinkedIn, Facebook, @Expatwire. Suivez notre actualité grâce à notre newsletter.

2 réflexions sur “Perspectives du secteur de l’hôtellerie restauration en Suisse pour 2011”

  1. Bonjour Mr Talerman,

    Je me presente, Ramzi, je suis actuellement cuisinier au Bristol Paris, un célèbre palace parisien, et cela fait 1 ans et demi que je travaille là bas. J’ai auparavant obtenu, après mon baccalauréat, une licence en gestion hotelière (equivalent Bachelor HES en suisse) et d’un bachelor degree en art culinaire et management de la restauration à l’institut Paul Bocuse à Lyon (France). J’ai fait de nombreux stages dans des palaces et restaurant parisiens triplement étoilé (Plaza Athénée paris et Guy SAVOY ) et aussi à cannes (Hotel Martinez).

    Je souhaiterais travailler partir travailler en suisse. Quels sont vos conseils ? Quels est le salaire en suisse dans les palaces suisse tel quel le Montreux Palace ou le kempinski lake geneva ? A partir de quel salaire peut on vivre confortablement ?

    Merci pour toutes vos informations.

    Au revoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Eurex Suisse
Scala Wells

Sponsors

Retour haut de page