Accueil » Actualité en Suisse » Industrie horlogère suisse : 5 chiffres clés et informations à connaître

Industrie horlogère suisse : 5 chiffres clés et informations à connaître

Nos solutions pour travailler en Suisse

Publicité

L’Horlogerie est un secteur qui compte pour l’économie suisse, non seulement parce que c’est un secteur fortement exportateur, mais également parce qu’il emploie un nombre important de salariés. Pour les travailleurs étrangers en particulier, ce secteur propose de nombreuses opportunités d’emplois, à la fois pour les résidents, mais également pour les travailleurs frontaliers, notamment ceux qui travaillent dans les entreprises de l’industrie horlogère du canton de Neuchâtel.

Quel que soit votre statut, il est important, si vous recherchez un emploi dans l’Horlogerie, de récupérer un maximum d’informations sur le secteur : cela facilitera vos démarches, vous permettra de rédiger plus facilement votre lettre de motivation (si vous souhaitez qu’elle soit personnalisée et percutante), et vous rendra plus crédible en entretien.

Nous vous proposons ci-dessous 5 chiffres clés qu’il nous semble indispensable de connaître dans une optique de recherche d’emploi dans l’industrie horlogère, et qui sont issus d’une étude sur  le recensement 2010 du personnel et des entreprises des industries horlogères et microtechniques suisses.

Nombre d’employés dans l’horlogerie suisse, en 2010

Le secteur employait en 2010 plus de 48 500 personnes. Plus de 73% d’entre-elles travaillaient dans la production, et plus de 22% avaient un poste administratif (vente, marketing…). Les 5% sont des membres de la direction, ainsi que quelques personnes qui travaillent à domicile.

C’est en 2008 que le secteur a recruté le plus d’employé : à cette époque, 53 300 personnes travaillaient dans l’horlogerie. Mais la crise de 2008 et 2009 a eu pour effet la perte de près de 8% des effectifs du secteur.

Entre 2009 et 2010, les effectifs du secteur ont baissé, et sont passés de 49 100 à 48 500, ce qui contraste avec les excellents résultats des exportations enregistrées par le secteur (+22% entre 2009 et 2010).

Nombre d’établissements et entreprises de l’industrie horlogère suisse, en 2010

En 2010, on comptait en Suisse 596 entreprises travaillant dans l’horlogerie. Pour comparaison, il y en avait plus de 860 en 1980. La plupart de ces entreprises sont des entreprises de petite taille, puisque sur ces 600 entreprises, on dénombre 13 établissements employant 500 personnes et plus.

Les 3 cantons qui recrutent le plus d’employés du secteur de l’horlogerie

Les 3 cantons dans lesquels on retrouve le plus d’employés travaillant pour l’industrie horlogère sont :

  1. Neuchâtel, qui emploie plus de 27% des salariés du secteur (plus de 13 300 personnes)
  2. Berne, qui emploie près de 20% des salariés du secteur (9 600 personnes environ)
  3. Genève, qui emploie 17,5% des salariés du secteur (près de 8 500 personnes)

Les 3 cantons où on retrouve le plus d’entreprises du secteur

  1. Neuchâtel recense le plus grand nombre d’entreprises du secteur (31% des entreprises, soit 190 entreprises au total)
  2. Berne regroupe un peu plus de 23% des entreprises horlogères (139 entreprises)
  3. Le Jura compte pour sa part 86 entreprises (plus de 14% des entreprises du secteur)

Que représente la part d’assemblage VS la fabrication parmi les entreprises horlogères suisses ?

Plus de 18% des entreprises du secteur font de l’assemblage. Cependant, cela ne signifie pas que l’assemblage est leur seule activité. Près de 23% des entreprises fabriquent des composants horlogers. La distinction entre un assembleur et un fabricant est capitale, et il y a eu historiquement des tensions importantes au sein du secteur. Notamment, l’ex pdg de Swatch Group, Nicolas Hayek, avait menacé les assembleurs en 2010 de stopper la livraison de pièces, pour que les entreprises du secteur fabriquent et inventent plus, et assemblent moins.

Retrouvez plus d’informations sur le secteur horloger dans le document de la Convention patronale de l’industrie horlogère suisse (pdf).

crédit photo : iStockPhoto

David Talerman

Spécialiste de l'expatriation et de l'emploi en Suisse, je suis l'auteur du livre Travailler et Vivre en Suisse. Je partage mon temps entre Travailler-en-Suisse.ch et b-Sharpe.com, pour qui je gère le Digital. Suivez-moi sur LinkedIn, Facebook, @Expatwire. Suivez notre actualité grâce à notre newsletter.

2 réflexions sur “Industrie horlogère suisse : 5 chiffres clés et informations à connaître”

  1. « en 2010 de stopper la livraison de pièces, pour que les entreprises du secteur fabriquent et inventent plus, et assemblent moins. »

    Oui enfin ce sont les composants ETA de mouvement principalement qui sont en jeux depuis de nombreuses années car Swatch va fermer le robinet. Et cela n’a rien à faire avec un desir de voir les entreprises clientes innover plus 🙂 Innovation et horlogerie sont des concepts souvents orthogonaux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Eurex Suisse
Scala Wells

Sponsors

Retour haut de page