Accueil » Actualité en Suisse » La qualité des conditions de travail en Suisse

La qualité des conditions de travail en Suisse

Nos solutions pour travailler en Suisse

Publicité

Les travailleur suisses sont-ils tendus ? Comment ont évolué les salaires en Suisse ces dernières années ? Travaille-t-on plus ou moins en Suisse qu’il y a 10 ans ? Comment est réparti le temps des salariés entre vie au travail et vie privée ? Les salariés suisses sont-ils fidèles ? Quelle est l’évolution des accidents professionnels en Suisse ? etc.

Une étude mise en place par l’Office fédéral de la Statistique permet d’y voir plus clair tous ces thèmes qui composent la qualité des conditions de travail en Suisse, sujet qui devrait intéresser les personnes qui travaillent déjà en Suisse mais également celles qui souhaitent y travailler, et notamment les travailleurs étrangers, résidents, expatriés et frontaliers. Nous vous proposons de balayer l’ensemble des thèmes :

Comment ont évolué les salaires suisses entre 1998 et 2008 ?

Le salaire brut médian était d’environ 5 900 francs suisses par mois en 2008 (dernière statistique connue). Il y a 10 ans, ce même salaire brut était 15% moins élevé. Pendant la même période, les prix à la consommation ont augmenté d’un peu plus de 11% : la hausse de salaire a donc couvert partiellement l’inflation. On constate cependant que cette hausse a été bien plus profitable aux hauts revenus. Par exemple, les 1/10 de la population touchant les salaires les plus élevés ont vu leur salaire augmenter de plus de 20% entre 1998 et 2008.

Enfin, l’écart qui existe entre les salaires les plus élevé est le salaire médian était de 2,8 en 2008. Cet écart était de 2,6 10 auparavant.

En 2008, 11,8% des salariés suisses touchaient un salaire bas (inférieur au 2/3 du salaire médian suisse, soit CHF 3’882.-)

Les compléments salariaux (téléphone professionnel, voiture de fonction) sont-ils répandus en Suisse ?

Près de 24% des entreprises suisses accordent des avantages salariaux (ou compléments salariaux) comme une voiture de fonction, un téléphone mobile à usage professionnel, des primes pour l’assurance maladie…). Ces avantages représentent moins de 5% du salaire brut. Pour 0,8% d’entreprises, ces avantages représentent jusqu’à 20% du salaire brut.

Quel est le nombre de semaines de vacances en Suisse ?

En Suisse, le droit du travail prévoit 4 semaines de congés par an pour les salariés. Dans la pratique, de nombreuses Conventions Collectives de Travail (CCT) ou règlements d’entreprises prévoient 5 semaines, et dans certains rares cas les salariés ont même droit à 6 semaines. Mais au global, difficile d’y voir clair. L’étude de l’OFS permet donc de dire qu’en 2010, les salariés suisses avaient, en moyenne, 4,9 semaines de vacances (pour un équivalent plein temps) : la majorité des entreprises vont donc au-delà de ce que préconise le Code des obligations. L’évolution a été positive pour les salariés puisqu’en 2000, les salariés bénéficiaient en moyenne de 4,7 semaines de congés.

Combien de temps travaille-t-on en moyenne par semaine en Suisse ?

Le temps de travail hebdomadaire dépend majoritairement de votre secteur d’activité, et peut être très différent d’un secteur à l’autre. Dans la pratique, l’étude de l’OFS permet de situer à 42,3 heures de travail par semaine l’activité des salariés à plein temps en 2008. Elle était de 42,9  heures auparavant, et a donc baissé en 10 ans.

Le travail interfère-t-il sur la vie privée des Suisses ?

D’après l ‘enquête, les Suisses déclarent eux-même (en 2009) que le travail n’interfère finalement que peu sur leur vie privée, puisque sur une échelle allant de 0 (pas d’interférence) à 10 (interférence maximale), la moyenne des répondants se situe à un peu moins de 4 points.

Y-a-t-il beaucoup de CDD en Suisse ?

Un peu moins de 6% des salariés en Suisse ont un contrat de durée déterminée (au 2ème trimestre 2010). Ce pourcentage était de 4,5% en 2000 : la proportion de contrats dits précaires semble donc augmenter, mais dans des proportions raisonnables

Les Suisses sont-ils fidèles à leur entreprise ?

Près de 60% des salariés interrogés étaient dans leur entreprise depuis plus de 5 ans (en 2000, ce chiffre était sensiblement le même).

La grève est-elle répandue en Suisse ?

En 10 ans, la Suisse a connu en moyenne un peu plus de 6 grèves par an. C’est en 2000, 2003 et 2008  qu’on a le plus fait la grève. Ces grèves ont impliqué au maximum entre 25 000 et 30 000 personnes.

Les travailleurs en Suisse sont-ils majoritairement des travailleurs qualifiés ?

On a souvent en mémoire cette image de la Suisse qui ne recrute que du personnel qualifié (ingénieurs, directeurs, chercheurs et professions scientifiques, informaticiens…). Si on regarde la répartition statistique, on constate qu’en 2010 plus de 48% des salariés sont dans ce cas, alors qu’ils n’étaient qu’un peu plus de 43% en l’an 2000 : on pourrait expliquer cette évolution par, notamment, la mise en place des accords bilatéraux qui a permis à la Suisse de recruter plus facilement des profils spécialisés parmi les candidats de l’Union européenne.

Vous retrouverez de très nombreuses autres informations sur les conditions de travail en Suisse dans le document « La qualité de l’emploi en Suisse » (pdf) édité par l’Office fédéral de la Statistique.

David Talerman

Spécialiste de l'expatriation et de l'emploi en Suisse, je suis l'auteur du livre Travailler et Vivre en Suisse. Suivez-moi sur Instagram, LinkedIn, Facebook. Suivez notre actualité grâce à notre newsletter.

4 réflexions sur “La qualité des conditions de travail en Suisse”

  1. bonjour,je viens de terminer une formation d’auxiliaire de santé crs 120h.plus les stages,avec à la clef un certificat. lors de mes recherches d’emplois l’on me répond que je ne correspond pas au profil .pourtant avec cette formation,ont fait le même travail qu’une aide soignante dîplomée,sous leurs supervisions.on m’a même dit qu’il faut que je parte dans le canton de berne pr. en trouver.que cette formation n’est pas reconnue .par ailleur, j’ai un enfant scolarisé dans le jura qui est diabétique compliqué, connu du service scolaire,je me vois mal faire mes bagages avec ma fille,de notre canton de naissance,qu’est le jura.je suis donc actuellement au chômage et triste de l’être.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Eurex Suisse
Scala Wells

Sponsors

Retour haut de page