Accueil > Actualité en Suisse > L’emploi en Suisse pour les infirmiers, infirmières et médecins étrangers

L’emploi en Suisse pour les infirmiers, infirmières et médecins étrangers

La Suisse manque de personnel qualifié dans le secteur de la Santé. Les perspectives d’emploi dans le secteur de la santé sont excellentes en Suisse, et recrute depuis de nombreuses années des travailleurs étrangers, principalement issus des pays de l’Union européenne. Par exemple, de nombreuses infirmières françaises travaillent et vont travailler en Suisse romande chaque année, et un nombre très important de médecins allemands font de même en Suisse alémanique : dans les hôpitaux suisses, pour les soins infirmiers dispensés par du personnel qualifié, la proportion de salariés de nationalité étrangère est de plus de 37% (cette proportion est de 55% en Suisse romande et au Tessin, et de près de 25% en Suisse alémanique).

Pour les médecins, cette proportion est légèrement supérieure à 37%. Dans certaines spécialités, les médecins étrangers sont d’ailleurs fortement sur-représentés.

Cette carence en personnes a pris des proportions très importantes, si bien que cette « dépendances » a amené les autorités suisses à faire un état des lieux précis de la situation. Plusieurs études sont sortis sur le sujet, et notamment une qui détaille le recrutement du personnel de santé étranger par les établissements de soins suisses des cantons de Vaud et de Bâle-ville, le s motivations des travailleurs étrangers, leur rémunération…

Pourquoi la Suisse recherche des professionnels de santé ?

L’étude relève plusieurs raisons :

  1. Le nombre de professionnels diplômés en Suisse est insuffisant par rapport aux besoins des établissements de santé (personnel infirmier ou médecins)
  2. La durée d’exercice des professionnels de la santé est trop courte en comparaison de la durée des études. En particulier, les femmes représentent la majorité du personnel infirmier, et sont de plus en plus nombreuses à exercer le métier de médecin. Or, pour concilier leur vie de famille et leur vie professionnelle, les femmes travaillent dans ces métiers de plus en plus avec du temps partiel. Par ailleurs, compte tenu des conditions de travail souvent difficiles dans ces métiers, les femmes abandonnent aussi souvent leur métier pour se consacrer à leur famille, ce qui aggrave encore la pénurie de personnel.

Les établissements pas tous touchés de la même manière

L’étude montre que les établissements de soins de longue durée sont plus touchés par la pénurie que les hôpitaux. Par ailleurs, les EMS (établissement qui accueillent les personnes âgées, les maisons de retraite) ont visiblement intégré le fait qu’elles devront accepter du personnel avec un niveau de formation inférieur, et les formera.

Les infirmiers, infirmières et médecins se font de plus en rare sur le marché du travail

Il semblerait que sur le marché du travail en Suisse, les infirmiers diplômés ainsi que les médecins se font de plus en plus rares. Les professionnels qui souhaitent recruter de tels profils constatent chaque année une baisse des candidatures spontanées, et des difficultés de plus en plus importantes à pourvoir des postes dans des domaines spécialisés ou particuliers tels que les soins intensifs, le domaine de l’anesthésie ou de la radiologie.

Pour les établissements de santé, le personnel disponible est si faible dans ces domaines qu’ils doivent élargir leurs critères de sélection, sans pour autant que la formation soit négligée (on recrute de toute façon du personnel qualifié, mais par exemple on recrutera une personne qui ne parle pas parfaitement l’allemand ou le français, alors que l’employeur aurait voulu un candidat parlant très bien la langue).

En résumé, les professionnels du secteur estiment qu’il est très difficile de trouver du personnel qualifié en Suisse dans le secteur de la santé, que les meilleurs candidats sont très convoités, et que la prise en charge des patients ne serait simplement pas possible dans leur établissement sans les travailleurs étrangers.

Pour consulter l’étude complète : Recherche qualitative sur le personnel de santé étranger en Suisse et sur son recrutement (pdf)

Voir également l’article « Infirmières et professions de santé en Suisse « , ainsi que le post « Infirmières et infirmiers français, venez travailler en Suisse ! » du blog de Travailler en Suisse.

David Talerman

Spécialiste de l'expatriation et de l'emploi en Suisse, je suis l'auteur du livre Travailler et Vivre en Suisse. Suivez-moi sur Instagram, LinkedIn, Facebook. Suivez notre actualité grâce à notre newsletter.

39 réflexions sur “L’emploi en Suisse pour les infirmiers, infirmières et médecins étrangers”

  1. Bonjour,
    Je suis jeune médecin tunisien, spécialiste en médecine d’urgence (diplôme tunisien), en France depuis 2009 dans le cadre d’une formation spécialisée, j’occupe actuellement un poste de médecin chef (senior) aux urgences à l’hôpital Henri Mondor (Créteil, Paris), je souhaite travailler en suisse, pouvez vous me renseigner si je peux exercer et quelles sont les conditions (équivalence)?
    Cordialement.

  2. bonjour
    je suis jeune infirmier Tunisien diplômé session juin 2011, je souhaite travailler en suisse, pouvez vous me renseigner si je peux exercer et quelles sont les conditions (équivalence)?

  3. je suis jeune infirmier d hemodialyse Tunisien diplome session 2009 je souhaite travailler en suisse pouvez vous me renseigner si je peux exercer et quelles sont les conditions ( equivalence)

  4. je suis jeune infirmier Tunisien diplômé session juin 2005,j ai eu mon equivallence du diplome en italie et mtn je travaille en italie aussi je souhaite travailler en suisse, pouvez vous me renseigner si je peux exercer et quelles sont les conditions (équivalence)?
    Répondre

    1. bonjour
      je suis jeune infirmier diplômé d’état au Bénin session juillet 2021, je souhaite travailler en suisse, pouvez vous me renseigner si je peux exercer et quelles sont les conditions (équivalence)

      1. Je suis infirmière diplômé en Algérie j’ai travaillé dans un hôpital pendant 4 ans et demie je suis en France je souhaite travailler en Suisse quelle sont les conditions d’équivalence merci

        1. Bonjour Souhila,
          Il faut suivre les liens de cet article et creuser. En tant que ressortissante non européenne, l’obtention du permis de travail sera très difficile car vous n’êtes pas prioritaire sur le marché de l’emploi. Difficile mais pas impossible.

  5. je suis un infirmier tunisien diplomè session juin 2000 je souhaite travailler en suisse pouvez vous me renseigner si je peux exercer et quelles sont les conditions

  6. bonjour’ je suis une infirmière tunisienne diplômé technicien supérieure en sciences infirmiers session 2010 avec experience de 5 mois en service maternité pouvez vous me renseigner si je peux exercer et quels sont les conditions merci.

  7. Bonjour,
    Je suis un médecin tunisien, spécialiste en anesthésie réanimation diplomé en Tunisie, j’exerce en France depuis 2009 (formation spécialisée approfondie en anesthésie réanimation), j’ai fait de l’anesthésie et une année de réanimation et je travaille actuellement en anesthésie en tant que chef dans un centre hospitalier dans l’ile de france. Je souhaite travailler en suisse et j’aimerai bien avoir des renseignement sur ce sujet.

    Veuillez monsieur accepter mes salutations les plus distinguées.
    Cordialement

  8. je suis une technicienne supérieur en soins infirmière diplômé en Tunisie 2011 avec experience de 5 mois en service d urgence pouvez vous me renseigner si je peux exercer et quels sont les conditions merci.

  9. bonjour, je suis infirmier algerien deplome’ d’etat en soins , j’ai in outre deplome delfb2 , comment puis-je faire pour travailler en suisse. merci d’avonce

  10. Bonjour je suis medecin allergologue mes diplomes sont russe esque je peut travailler en suisse même comme infirmiere ,? quelle demarche faire ? pour valider mes equivalence merci

  11. je suis médecin généraliste diplômée en Tunisie et j’exerce en Tunisie pouvez vous me renseigner comment je peux travailler en suisse

  12. Je suis médecin chirurgien de nationalité Syrienne, avec 27 ans d’expérience à Damas. En 1984 j’ai obtenu mon diplôme Allemand à Hanovre. Je parle et écrit couramment l’allemand, le français et l’anglais, avec en outre, de très bonnes notions de latin.

    La révolution rendant la vie très difficiles en Syrie, j’ai dû quitter le pays et suis en ce moment à Munich. En consultant votre site web, j’ai constaté que vous étiez à la recherche de personnel médical.

    Merci de bien vouloir m’indiquer les démarches à entreprendre pour déposer mon dossier de candidature.

  13. khalil braikeh Dr.

    a cause des evenements en syrie j ai du quitter brusquement mon pays et me trouve maintenant en allemagne a munchen
    je suis dr medecin depuis 1975 et chirurgien specialiste depuis 1984avec un diplome allemand avec lequel il est permis de pratiquer en allemagne si on a les permis necessaires et j ai pratique ma specialisation chez moi jusqu aujourdhui j ai pratique la microchirurgie et le traitement des fractures osseuses et la neuraltherapie et la proctologie et tout ca avec grand succes car mes patients venaient de tout les pazs voisins et de tout les regions syriennes
    maintrnant je cherche une occasion de travaille pour me tenir debout et je serais tres reconnaissant si vous pouvez me tendre lamain

  14. bonjour
    je suis jeune infirmier Tunisien à l’ace de 30 ans diplômé session juin 2007,j’occupe une poste d’ infirmier au service d’anesthésie réanimation en Tunis dèpuis le 03/07/2007 je souhaite travailler en suisse, pouvez vous me renseigner si je peux exercer et quelles sont les conditions (équivalence)?

  15. boujour
    je suis medecin algerien titulaire d’un diplome russe je voudrais poursuivre mes etudes en suisse a fin de se specialiser y’a t’il une equivalence??

  16. Je suis maître assistant Algérien en anesthésie et réanimation, âge de 38 ans,ayant plusieurs années d expérience.j occupe actuellement un poste dans un hôpital Chu en Algérie.je souhaite exercer autant que médecin anesthésiste à l hôpital.en Suisse.svp pouvez vous me renseigner comment je peux travailler quelles conditions

  17. Je suis médecin major généraliste âgé de 55 ans avec expérience dans les hôpitaux et polycliniques depuis 22 ans je souhaite travailler en Suisse un pays que j’adore

  18. je suis une technicienne supérieur en soins infirmière diplômé en Tunisie 2012 avec experience de 5 ans pouvez vous me renseigner si je peux exercer et quels sont les conditions merci.

  19. je suis jeune infirmier anesthésiste Tunisien diplômé session juin 2019, je souhaite travailler en suisse, pouvez vous me renseigner si je peux exercer et quelles sont les conditions (équivalence)?

  20. bonjour
    je suis jeune infirmier Tunisien diplômé session juin 2017je souhaite travailler en suisse, pouvez vous me renseigner si je peux exercer et quelles sont les conditions (équivalence)?

  21. Salut, je suis un technicien d’anesthésie et réanimation Tunisien session juin 2019, je souhaite travailler en suisse, pouvez vous me renseigner si je peux exercer et quelles sont les conditions (équivalence)?

  22. Pekam Meguing Christelle Michèle

    Je suis étudiante en Cinquième année pédiatrie à l’université d’Opel en Russie et je voudrai faire une spécialisation en neuro pédiatrie dans une université en Suisse et y travailler aussi. Est-ce que j’ai une chance de continuer mes études en Suisse en postulant?

    1. Bonjour,
      Vous pouvez tout à fait faire vos études en Suisse, il faudra cependant que les équivalences entre la Suisse et la Russie soient vérifiées. Prenez contact avec l’université suisse pour en savoir plus.

  23. je suis une infirmier polyvalent marocain diplômé session janvier 2019.
    je souhaite travailler en suisse, pouvez vous me renseigner si je peux exercer et quelles sont les conditions (équivalence)?

  24. je suis une infirmière majeur de la sante publique tunisienne diplômée session mai 2019, avec une expérience d’un an au polyclinique prive. je parle l’allemand. je souhaite travailler en suisse, pouvez vous me renseigner si je peux exercer et quelles sont les conditions (équivalence)?

    1. Bonjour madame afraa .. je suis tunisienne aussi j ai vu votre publication ‘travailler en suisse .. je suis dans la meme situation .. je suis une infirmière majeur session 2020 .. si vous avez des informations.. vous pouvez m aider s il vous plait et merci

  25. je suis une infirmiere major tunisienne diplômé session juin 2020
    je souhaite travailler en suisse, pouvez vous me renseigner si je peux exercer et quelles sont les conditions (équivalence)?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scala Wells

Sponsors

Retour haut de page