Accueil > Actualité en Suisse > Nanotechnologies : la Suisse veut créer un centre de compétences

Nanotechnologies : la Suisse veut créer un centre de compétences

Selon le rapport « Swiss Nanotech Report » publié cette semaine, la Suisse présente de nombreux avantages pour les entreprises du secteur de la nanotechnologie. Le pays possède en effet une culture de la recherche, des infrastructures, et aurait également identifié très tôt ce domaine pour y développer des applications. Ainsi, 600 entreprises en Suisse travaillent de près ou de loin pour les nanotechnologies.

Les nanotechnologies seront bientôt presque partout, en Suisse comme ailleurs

Les nanotechnologies, c’est un domaine d’activité qui consiste à fabriquer ou travailler sur des objets allant de un millième de millimètre jusqu’à un millionième de millimètre : les secteurs concernés sont nombreux, qu’ils soient industriels comme l’industrie médicale, la chimie,le textile, les cosmétiques, les semi-conducteurs ou les énergies solaires, ou bien la recherche. En Suisse, les nanotechnologie fait partie des branches technologiques , branches qui représentent directement ou indirectement près de la moitié des emplois.

D’après un rapport de l’OCDE, le marché de tous les produits liés à la nanotechnologie pourrait atteindre plus de 3 000 milliards de dollars dans le monde dans les années à venir, et employer environ 2 millions de personnes.

La Suisse bien placée pour accueillir les entreprises nanotechnologiques

La Suisse, qui accueille depuis de nombreuses années par le biais des promotions économiques des entreprises à forte valeur ajoutée technologique, souhaite se positionner sur ce créneau et installer un centre de compétences. Selon une étude récente de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Zurich (EPFZ), 75 brevets ont été déposés en Suisse sur ce seul domaine en 2006, et lorsqu’on regarde le nombre de brevets par habitant, la Suisse se positionne devant des pays comme l’Allemagne, les Etats-Unis et même le Japon.

Ceux qui recherchent un emploi en Suisse , et précisément dans le domaine des nanotechnologies devraient voir les opportunités d’emploi se développer dans les mois et années à venir.

sources : TDG   

Quelques ressources utiles :

A lire également :

David Talerman

Spécialiste de l'expatriation et de l'emploi en Suisse, je suis l'auteur du livre Travailler et Vivre en Suisse. Suivez-moi sur Instagram, LinkedIn, Facebook. Suivez notre actualité grâce à notre newsletter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scala Wells

Sponsors

Retour haut de page