Accueil > Actualité en Suisse > La dynamique de l’emploi des PME suisses en 5 chiffres

La dynamique de l’emploi des PME suisses en 5 chiffres

Publicité

Dans son baromètre annuel des entreprises, le cabinet d’audit EY dresse un panorama des PME suisses pour l’année 2017, sur le plan du moral, des investissements et également de l’emploi en Suisse pour ces sociétés. Le baromètre 2017 semble marquer un retour aux investissements de la part des PME, et une volonté de recruter. L’étude montre également la difficulté qu’ont les PME suisses pour employer des candidats qualifiés. Nous avons décidé de mettre ici le focus sur l’emploi, en commentant quelques chiffres intéressants.

Plus de 20% des PME suisses veulent recruter en 2017

Le marché de l’emploi en Suisse reste dynamique : plus de 20% des PME suisses souhaitent recruter de nouveaux collaborateurs en 2017. Si ce chiffre est en légère baisse par rapport à 2016, il marque toutefois une vraie tendance positive, compte tenu du fait que les PME demeurent le coeur de l’activité économique de la Suisse. La plupart des PME ne devraient toutefois pas recruter de nouveaux collaborateurs, 68% d’entre elles ayant déclaré ne pas changer leurs effectifs. Enfin, 11% des PME envisagent de supprimer des postes en 2017 (proportion inchangée par rapport à l’année précédente).

Plus de 60% des PME suisses ont des difficultés à recruter du personnel qualifié

Pour plus de 60% des PME interrogées, le recrutement de personnel qualifié est jugé difficile, voire très difficile. La situation s’est d’ailleurs très largement détériorée puisque ces entreprises n’étaient l’an passé que 53%.

Pour expliquer ces chiffres, on peut avancer plusieurs raisons :

  • certaines PME travaillent dans des domaines très pointus, et il n’existe que peu de candidats disponibles ou formés sur le marché de l’emploi, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur des frontières.
  • certaines PME ne peuvent rivaliser avec les grands groupes pour le recrutement de profils qualifiés dès lors qu’on parle de salaire. Ainsi, si le métier est en tension, les candidats qui ont le choix iront, pour la plupart, vers les postes les mieux rémunérés, et les PME ne peuvent pas toujours rivaliser.
  • l’amélioration de la conjoncture internationale peut également jouer un rôle : dans la mesure où la conjoncture économique des pays de l’Union européenne s’améliore, les candidats de ces pays auront moins tendance à vouloir s’expatrier, ce qui appauvrit le réservoir de talents disponibles pour la Suisse.

A l’inverse, 39% des PME suisses disent n’avoir que peu de difficultés à recruter du personnel formé.

Enfin, c’est en Suisse alémanique que la pénurie de personnel qualifié est la plus forte, puisque 65% des PME de Suisse alémanique déclarent avoir des difficultés de recrutement, contre 53% des PME du Tessin et « seulement » 46% des entreprises romandes.

Les 3 secteurs où les PME suisses ont le plus de difficultés

  • Si on regarde les secteurs d’activité, c’est dans le secteur des services que les PME ont le plus de difficultés à recruter du personnel qualifié, 65% d’entre elles étant concernées.
  • Les entreprises du secteur de la construction et de l’énergie viennent en 2e position, avec 62% des PME suisses de ces secteurs déclarant avoir des difficultés. Elles sont même 15% à déclarer avoir de très grandes difficultés à recruter du personnel qualifié.
  • Enfin, 56% des PME industrielles en Suisse ont des difficultés de recrutement.
    2 secteurs d’activité sont également concernés, mais avec légèrement moins de difficultés pour le recrutement de personnel : le secteur du commerce, et le secteur des Sciences de la vie.

40% des postes du domaine de la production sont vacants

Comme les PME suisses n’arrivent pas à recruter de personnel qualifié, les postes restent vacants : c’est le cas pour 40% des postes de production des PME suisses… Ce chiffre impressionnant montre la difficulté des petites et moyennes entreprises industrielles de recruter du personnel. Les autres secteurs concernés sont les suivants :

  • Domaine technique / production : 39%
  • Marketing, vente, service clients : 28%
  • Domaine technique : direction : 22%
  • Gestion de projets : 15%
  • IT / Informatique : 13%
  • Recherche et développement (R&D) : 12%
  • Développement de produis / innovation : 10%
  • Finances : 8%
  • Direction / comité de direction : 7%
  • Transports / conducteurs : 1%

50% des PME suisses estiment que l’accès au marché de l’emploi européen leur est vital

C’est une conséquence directe des difficultés de recrutement des PME suisses : quand on n’arrive pas à recruter localement, on se tourne naturellement vers l’étranger.
Aussi, l’accès à la main-d’œuvre européenne dans le cadre de recrutements est vital pour la moitié des PME suisses.
La mise en place modérée de la votation sur la limitation de l’immigration, et le maintien des accords bilatéraux est donc une nouvelle qui a probablement été accueillie positivement par les PME suisses.

Conclusion

Quand nous avions couvert ce même baromètre en 2014, les PME suisses avaient pratiquement les mêmes difficultés de recrutement. Ces difficultés semblent désormais faire partie intégrante de la vie des PME, ce qui rend notamment l’accès aux travailleurs du marché de l’Union européenne très important, ce que fait d’ailleurs ressortir l’étude pour 50% des PME. Ce besoin vital est par ailleurs ressorti de manière très forte dans une autre étude sur les professions de santé sortie récemment.

source : EY – Baromètre des entreprises 2017

David Talerman

Spécialiste de l'expatriation et de l'emploi en Suisse, je suis l'auteur du livre Travailler et Vivre en Suisse. Suivez-moi sur Instagram, LinkedIn, Facebook. Suivez notre actualité grâce à notre newsletter.

61 réflexions sur “La dynamique de l’emploi des PME suisses en 5 chiffres”

  1. Bonjour, Je m Apelle Edouard, 49 ans tres interesants información.
    J ‘envisage d y aller en Suisse pour travailler dans le domaine de la restauration, j ai 10 ans d experience et je compre repartir de zero, quels sont mes chances de trouver un emploi?
    Merci de votre reponse.

  2. Interessant….mais. On pourrait faire un long paragraphe mais a mon sens, le conservatisme des methodes de recrutement melange aux profils elitistes recherches (bien souvent au dela des competences reelles necessaires) et au compromis /profil de poste non negotiable font que la Suisse peine a recruter dans son ensemble.

    1. Bonjour Jil,
      Si votre profil est potentiellement recherché sur Genève, et que vous n’arrivez pas à décrocher d’entretien, c’est que votre approche n’est pas la bonne : l’approche du marché suisse est spécifique, que ce soit dans la manière d’aborder les professionnels, de rédiger son CV ou encore de faire du réseautage. C’est peut-être là qu’il faut regarder. Qu’avez-vous entrepris de votre côté ?

    1. Cela dépend des métiers et des profils, mais il est vrai que pour avoir une chance quand on est extra-communautaire, il faut exercer une métier recherché, voire très recherché, et avoir une formation supérieure.

  3. Bonjour,
    Je travail dans la plasturgie. Je suis technicien d’essai, mise au oint moule optimisation du process injection et post injection.
    Y a t-il des débouché en Suisse?

    Cordialement
    Souvré Jean Luc

  4. bonjour,

    je suis actuellement étudiante en QSE (qualité sécurité environnement) j’aimerais savoir si la suisse est en demande dans ces domaines la? j’ai travailler dans l’agroalimentaire ainsi que dans l’industrie pharmaceutique

    merci de votre reponse

  5. bonjour,

    je suis étudiante en licence qse (qualité sécurité et environnement) j’aimerais savoir si il y’a du travail dans ces domaines la?
    merci de votre réponse

  6. Bonjour M. Talerman,
    J’ai 46 ans et je suis dirigeant d’une petite société de Maîtrise d’Oeuvre et coordination de travaux en France, pour des projets particuliers ou immobiliers de grande envergure,maisons de retraite, bâtiments tertiaires.
    je possède une expérience de 23 ans dans ce domaine, et souhaiterai savoir s’il était concevable d’exercer ce genre d’activité en Suisse, soit en indépendant comme c’est le cas pour moi aujourd’hui, soit au sein d’un Cabinet spécialisé dans ce domaine. Compte tenu du coût de la vie en Suisse ou en frontalier, connaissez-vous la moyenne des revenus pour cette activité?
    merci d’avance pour votre réponse.

    1. Bonjour Bruno,
      Oui je pense que c’est tout à fait envisageable. Pour commencer sur le marché suisse, une expérience salariée me semble préférable. Il faut rechercher. Pour les salaires, regardez les différentes ressources de notre page « Salaires« .

  7. Bonjour, je recherche un emploi en tant qu’opératrice de production en Suisse française, dans le milieu pharmaceutique (où j’ai beaucoup d’expérience) ou horlogerie (pas d’expérience). Mes courriers avec cv sont restés sans réponse, que faut-il pour être recrutée? j’aimerai déménager là-bas mais je n’arrive même pas à décrocher un entretien ou une réponse. J’ai entendu qu’il ne prenait plus du tout de français frontaliers.

    1. Bonjour,
      Ce sont des rumeurs. Certaines entreprises ne recrutent effectivement plus de frontaliers, et c’est probablement plus dur qu’il y a quelques années, mais les besoins sont encore là. Si vous ne trouvez pas, il peut y avoir plusieurs raisons, en plus du secteur pas au top de sa forme : un CV pas adapté, une démarche limitée (réponse aux annonces uniquement par exemple), absence de réseautage etc…

      1. merci de votre réponse. Comment adapter mon cv dans ce cas? Je ne sais pas ce qu’il ne va pas. Je ne réponds pas que aux annonces, j’ai envoyé beaucoup de cv en candidature spontanée également.

  8. Bonsoir David,

    Je suis conseillère clientèle en banque et je souhaite partir travailler en Suisse, est-ce un métier rechercher ?

    Bien cordialement.

    Faiza.

  9. Bonsoir Mr.Talerman,
    Je m’appelle Kadi, j’ai 13ans d’expérience comme vendeuse gestionnaire bijouterie en France, ça fait 1ans que j’essaie désésperement de trouver un poste soit en bijouterie au même vendeuse boutique ( prêt-à-porter,bagagerie,parfumerie ect…)j’ai répondu à une vingtaine d’annonce sans réponse positif. Croyez-vous que je dois renoncer. Aussi on m’a dit qu’il ne fallait pas mettre dans le cv que j’avais autant d’experience. Qu’en pensez-vous.
    Je vous remercie pour votre réponse.
    Cordialement
    Kadi

    1. Bonjour,
      Je ne sais pas qui vous a dit de ne pas mettre vos expériences, mais c’est a priori plutôt une (très) mauvaise idée.
      Si vous ne trouvez pas, c’est que la méthode n’est pas bonne : votre CV est-il adapté au marché suisse ? Réseautez-vous ?
      Si vous ne répondez qu’aux annonces, vous réduisez vos chances de trouver un emploi par au moins 100.
      Enfin, votre secteur n’est pas forcément celui qui se porte le mieux. Mais il y a des opportunités…

  10. Bonsoir

    Zakia, je compte m’installer en suisse (Genève) et j’envisage de cibler le secteur de l’enseignement supérieur y’a t’il une chance merci bien

  11. Bonjour , je travaille dans la réparation automobile , aussi bien l’entretien et je la recherche de pannes , y a t’il de l’emploi dans cette activité .
    Cdt

  12. Madame, Monsieur,

    Je m’adresse a vous par raport a ma recherche d’un emploi dans l’industrie, surtout dans l’industrie horlogere.
    J’ai 44 ans, résidente en Suisse depuis environ 9 ans. Je me suis déjà spécialisée dans l’industrie horlogere et déjà acquerié l’experience dans cette branche. Actuellement je suis dans l’industrie médicale, mais par contre, je n’arrive jamais dans n’importe quelle fabrique a obtenir un contrat fixe de travail, seulement temporaire.

    Ma demande serrais de savoir comment est-ce que je pourrais actionner pour l’avenir.

    Meilleueres salutations Madame, Monsieur,

    Aurelia Oltei

    1. Bonjour Aurelia,
      Il peut y a voir plusieurs raisons à cela.
      La 1ère c’est le marché, qui a besoin de profil comme le vôtre mais sur des pics d’activité ou de saison.
      La 2ème, c’est votre profil : comme vous avez probablement une multitude d’expériences en temporaire, les recruteurs vous voient uniquement ainsi.
      La 3ème, c’est vous : peut-être y-a-t-il quelque chose dans votre comportement qui ne convient pas. Avez-vous enfin déjà proposé à vos employeurs de travailler en fixe ? Avez-vous fait connaître vos intentions ?

  13. Bonjour
    Je suis un responsable maintenance dans une entreprise industriel avec une expérience de 8 ans est ce qu’il ya une possibilité de recrutement
    Merci

    1. Bonjour Erika,
      Oui bien sûr. Les critères de sélection sont probablement plus stricts qu’il y a 4 ans, et les 1er contrats souvent en interim ou à mi-temps, mais nous voyons toutes les semaines des prises de postes ! Par ailleurs, c’est parfois plus simple dans certains cantons que dans d’autres.

  14. Je suis un technicien de maintenance industrielle avec plus de 10 ans d’expérience dans plusieurs domaines industriels ( métallurgie, plasturgie, agro-alimentaire et autres) actuellement j’ai une entreprise d’électricité general, j’ai 49 ans et je suis ressortissant hors communitaire.
    Aurais-je des chances de trouver un job en suisse dans mon domaine de la maintenance industrielle ou bien décrocher des contrats pour mon entreprise ???

  15. Bonjour

    J’ai un diplome d’ingenieur Electricien portugais et je viens de recevoir ma reconnaissance de mon diplome vers SEFRI. Est-ce vous avez des recommandations a me donner?

    1. Bonjour Pedro,
      Il faut activer votre réseau. Aujourd’hui, répondre à des annonces, c’est un peu inutile à mon sens, même s’il faut le faire, au cas où…
      Assurez-vous également que vos documents et votre démarche sont bien adaptés à la Suisse (beaucoup négligent ces points, et c’est souvent fatal).

  16. Bonjour

    J’ai lu les commentaires et les réponses et me suis demandée seulement si il y avait du travail en suisse ? Sinon quels sont les métiers demandés , Quoi , tous les suisses ont un niveau universitaire , un doctorat , sont ils ont tous des spécialités recherchées ? il ne se pourrait pas qu’un ouvrier ou un technicien puisse trouver quelque chose ? quel dommage , moi qui rêvait d’y vivre !

    1. Bonjour,
      Ici, on ne raisonne pas en diplôme, mais en compétence. On recrute tous les jours des ouvriers spécialisés en provenance de l’étranger : ils ne sont pas sur-diplômés, ils ont juste une connaissance qui est recherchée. En revanche, pour un ressortissant non UE, un diplôme supérieur est en général requis, et pour des postes spécialisés et de haut-niveau.

  17. Bonjour,
    Je suis un jeune diplômé français d’un master en marketing digital.
    Je suis à la recherche d’une opportunité à Geneve, et je pense pouvoir répondre aux besoins de certaines PME.
    Le marché suisse étant spécifique, quels sont les meilleurs moyens de les contacter ? Y-t-il des plateformes spécifiques de recrutement ?
    Avez-vous déjà rédigé un article sur le recrutement en Suisse ?
    Merci d’avance pour votre réponse,
    Cordialement
    Gaetan

  18. Bonjour et merci pour toutes ces informations précieuses…
    Mon mari est roboticien il a cherché du travail mais sur le canton de Genève il y a un an c’était compliqué pensez vous qu’en ce moment il est possible qu’il y ait des besoins?! Merci bcp pour votre réponse !!

    1. Bonjour,
      C’est un métier très spécifique. J’ai récemment vu passer des personnes faisant ce métier et ayant tout juste décroché un job, il y a donc des opportunités. Mais je ne suis pas capable de vous dire si c’était sur Genève ou un autre canton. Donc, go !

  19. Tout ça c,est pas mal. Mais pourquoi ils se parle pas de rémunérations. Parce que nous que nous travaillons depuis des années en suisse et toujours le même problème on dois décendre la paye. Et avec de monde qualifie il est pire, on donnera la moitié de la paye normal

    1. C’est un éternel débat : on dit que les étrangers qualifiés font baisser les salaires. Les différentes études menées sur le sujet ne concordent pas. Et surtout, je crois que la vérité est plus dans un cocktail de raisons, plutôt qu’une seule. On sait aussi qu’un des gros problèmes des salariés, c’est la formation, et surtout son entretien. Je pense que c’est un point qui joue négativement car effectivement lorsqu’un recruteur a le choix entre un professionnel récemment formé et un autre qui n’a pas forcément entretenu sa formation, le choix peut se porter, dans certaines circonstances, vers le choix le plus simple et le plus « frais ».

  20. Bonjour
    Moi j’ai travaillé en suisse pendant 6 ans en accumulant les cdd….j’ai entendu à chaque départ je me fais pas de soucis pour vous vous trouverez une place de visiteuse ( un de mes multiples métiers ) résultats ça fait 1 an que je n’ai plus rien …
    Je suis inscrite dans toutes les agences intérimaires de ma région mais quand il y a une offre mon dossier n’est plus retenu.
    Malheureusement je n’ai plus d’espoirs on m’a bien eu en me formant à des endroits que les entreprises avait besoin que pour un temps. …
    Christine

  21. Bonjour Monsieur, je suis secrétaire de direction spécialisée dans la tutelle et curatelle.Cette spécialisation est-elle recherchée en Suisse ? Vous remerciant

  22. Bonjour David,
    Je voudrais travailler en Suisse, je suis francais et j ai de l experience comme magasinier cariste. Pourriez vous m aide pour les demarches. Que dois-je faire ?

    1. Bonjour,
      Consultez déjà nos différentes ressources, il y a pas mal à exploiter ! Ensuite, nous pouvons vous accompagner sur la rédaction d’un CV. Mon livre pourrait aussi vous apporter un vrai plus, notamment sur la partie « emploi » et la partie « culture », où beaucoup de Français font juste tout faux sans vraiment en prendre conscience d’ailleurs. Vous trouverez tous nos services sur notre store.

  23. bonjour,
    je suis préparatrice en pharmacie, avec 13 ans d »expérience, Pensez vous qu’il soit possible pour moi de trouver un emploi en Suisse?
    Merci d’avance pour votre réponse.

  24. Bonjour mon frère étant mécanicien utomobile de métier et de nationalité Suisse. Pouvez-vous nous conseiller quand aux secteurs de l’automobile? Qui recrutent? Il y-a-t-il une agence de recrutement pour ce domaine?

  25. Bonjour,
    Je travaille actuellement près de Lyon et je vis dans l’Ain. Mon épouse a une opportunité de mobilité professionnelle du coté de Fernay Voltaire. Je souhaiterais chercher un emploi dans les environs de Genève. Je suis Ingénieur Qualité avec une expérience significative principalement dans le Transport (Aéronautique, Automobile). Pensez-vous qu’une recherche d’emploi dans le genevois soit aisée pour ce type de Secteur d’activité ? Merci par avance pour votre réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Eurex Suisse
Scala Wells

Sponsors

Retour haut de page