Accueil » Travailler » 5 actions rapides à mettre en oeuvre pour augmenter sa visibilité auprès des employeurs suisses avec Linkedin

5 actions rapides à mettre en oeuvre pour augmenter sa visibilité auprès des employeurs suisses avec Linkedin

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents
    Nos solutions pour travailler en Suisse

    Publicité

    Le marché de l’emploi en Suisse est dynamique : un taux d’emploi élevé, un taux de chômage très bas, des PME et grandes entreprises qui ne demandent qu’à recruter…

    Et pourtant vous n’y arrivez pas.

    Vous postulez, vous envoyez des candidatures, mais c’est toujours la même réponse négative, voire pas de réponse du tout.

    Le doute s’installe… A l’évidence, le marché suisse n’est pas aussi facile qu’on pourrait l’imaginer. Et pourtant, certains réussissent…

    Et vous savez quoi ? 100% des personnes que nous avons accompagnées ces derniers mois dans leur recherche d’emploi en Suisse ont été repérées par des recruteurs via… Linkedin. Si ce résultat n’est pas une statistique généralisée, il doit quand même vous interpeler, car ne pas exploiter ce canal vous pénalise (66% des recruteurs en Suisse jugent important les réseaux sociaux dans leur recherche de candidat).

    Il y a de nombreuses manières d’augmenter sa visibilité dans Linkedin. Dans ce post, nous allons vous montrer comment tirer profit de Linkedin pour votre recherche d’emploi en Suisse en utilisant quelques techniques rapides à mettre en œuvre, et efficaces.

    Avant de vous dire ce qu’il faut faire sur Linkedin pour trouver un emploi en Suisse, il est important de comprendre comment les recruteurs fonctionnent, ce qu’ils recherchent, et comment ils font pour dénicher des candidats.

    Comment et par qui est rédigée une description de poste

    Au tout début de la recherche d’un candidat, l’entreprise doit en principe produire une description de poste (ce qui n’est pas forcément une obligation, car certains postes sont pourvus avant même sa création, mais écartons ce cas).

    Ce descriptif de poste a été en général rédigé par le professionnel RH en collaboration avec la ligne business.

    En d’autres termes, cela signifie que, principalement, ce sont sur des aspects fonctionnels que l’on définit un poste. Et qui dit aspect fonctionnel, dit « compétences ».

    Par exemple, si une entreprise recherche un community manager, elle souhaitera une personne qui est un bon copywriter, qui sait parler anglais, qui sait utiliser Photoshop pour les illustrations des articles, etc.

    Il y a également des aspects plus comportementaux (les soft skills) qui sont mentionnés dans le descriptif de poste, comme la facilité d’adaptation, l’aptitude à communiquer etc. mais c’est rarement sur ces critères qu’une sélection initiale va se faire, l’entretien ayant notamment pour but de vérifier ces compétences.

    Une fois cette description de poste achevée, et selon les budgets à disposition et le profil recherché, les recruteurs vont utiliser différents canaux pour la recherche du candidat. Nous allons nous concentrer dans ce post sur Linkedin.

    Comment fonctionne l’outil de recrutement de Linkedin

    Pour ceux d’entre vous qui ne le sauraient pas, Linkedin commercialise une solution de recrutement. Cette solution est une machine de guerre pour un recruteur, et permet, sur la base de filtres (titre, lieu, compétences, formation…), de rechercher les candidats.

    Un système automatique permet de sélectionner les candidats les plus pertinents, en fonction des critères saisis par le recruteur (en rouge ci-dessous, par exemple, un recruteur qui a saisi titre = « supply chain director », lieu = « Genève » ou « Lausanne » et Compétences = « Financial analytics » aura une présélection par Linkedin de candidats, sous forme de liste (partie droite de l’image).

     

    Action #1: indiquer qu’on est à l’écoute de nouvelles opportunités

    Nous attirons votre attention sur la partie encadrée en vert, ce que le logiciel nomme « Insight » : la mention « Open in new opportunity » ou « A l’écoute de nouvelles opportunités » est une fonctionnalité de Linkedin qui permet aux candidats qui sont en poste (ou non d’ailleurs !), d’indiquer qu’ils sont ouverts à des propositions.

    Pour y accéder, il suffit d’aller sur son profil, dans la partie « Tableau de bord ». L’activation de cette fonctionnalité est une bonne chose, mais elle doit être complétée par un certain nombre d’informations, comme un message aux recruteurs, des postes recherchés, etc. Et les mots-clés ont bien sûr ici toute leur importance.

    Ce qui distingue cette fonctionnalité de tout ce que vous avez à disposition sur Linkedin, c’est qu’elle n’est pas publique : seuls les recruteurs qui disposent de l’outil de recrutement de Linkedin peuvent accéder à cette information.

    Action #2 : suivre les entreprises qui vous intéressent

    Autre indication qui ressort sur l’outil du recruteur (et qui rentre très probablement dans le choix de l’algorithme de vous positionner en haut de la liste plutôt qu’en bas) : le fait de suivre les entreprises qui vous intéressent.

    La plupart des entreprises ont un compte sur Linkedin, qu’il faut chercher via le moteur de recherche, option « Entreprise », et donc suivre, à l’évidence. Voici ci-dessous un exemple avec la page Linkedin de la société genevoise b-sharpe :

    Action #3 : rentrer en contact via Linkedin avec des collaborateurs de l’entreprise visée

    De manière générale, on fera en Suisse plus confiance à un candidat qui est connu d’une ou plusieurs personnes dans l’entreprise.

    Alors certes, le fait d’être en contact avec une personne sur Linkedin ne signifie pas forcément que vous la connaissez, mais c’est une indication, une marque d’intérêt possible. Et d’ailleurs l’algorithme de Linkedin ne s’y trompe pas car c’est un critère qui vous permettra peut-être de gagner quelques places.

    Action #4 : faire une recherche de mots-clés

    Comme vous pouvez le constater, l’outil mis à disposition des recruteurs par Linkedin est majoritairement basé sur les termes que le recruteur utilise pour rechercher un candidat.

    Si vous avez un profil ultra travaillé, mais avec les mauvais mots-clés, cela ne servira à rien, car les recruteurs locaux ne vous trouveront pas, ou vous trouveront moins.

    Or, aujourd’hui, la clé de la réussite, ce sont les mots-clés qui se trouvent dans votre profil : si les mots que vous utilisez sont ceux des recruteurs, vous gagnerez la course. Si ce n’est pas le cas, vous ne la gagnerez pas, même si vous avez sur le papier le meilleur bolide.

    Le choix des mots-clés : une stratégie gagnante

    La recherche de mots-clés est donc fondamentale : elle vous permettra de ressortir dans les résultats de recherche des recruteurs, et plutôt en début qu’en fin de liste.

    Pour rechercher les bons mots-clés, c’est simple, mais long et potentiellement fastidieux. L’une de nos techniques consiste à utiliser les job boards suisses pour connaître le vocabulaire utilisé : les descriptions sont en effet faites par ceux qui recherchent les candidats donc…

    Si vous n’avez pas, ou peu d’annonces correspondant à votre profil, c’est un peu plus long et un peu plus compliqué, mais il y a des solutions.

    En somme, trouver les bons mots-clés, c’est un travail de référencement.

    Dans votre profil Linkedin, certaines informations sont plus importantes que d’autres

    Le choix des mots-clés est un bon début, mais il faut aussi savoir que dans la page d’un profil Linkedin, les informations n’ont pas forcément le même poids selon l’endroit où elles se trouvent. En particulier, la présence de mots-clés dans le titre du profil Linkedin renforce le positionnement de celui-ci dans les résultats de recherche. Encore faut-il savoir communique de la bonne manière, et c’est quelque chose que nous pouvons vous apprendre à travers  nos tutoriels en ligne dédiés à la recherche d’emploi en Suisse.

    Etrangers, attention au terminologies et spécificités locales

    Concernant le choix des mots-clés, il est important quand on est étranger et qu’on ne connait pas le marché de l’emploi en Suisse de ne pas se reposer sur ce que l’on sait de son pays, car les mots utilisés peuvent être différents en Suisse (par exemple, bon nombre de postes ou de compétences sont exprimées par exemples couramment en anglais même si la description est en français).

    La bonne nouvelle c’est que les mots-clés vous serviront aussi pour le CV

    Enfin, en utilisant également les bons mots-clés dans votre CV, vous vous assurez de capter l’attention des recruteurs d’une part dans le cadre d’une réception « traditionnelle » du CV, et d’autre part, dans l’éventualité où ce CV serait déposé dans un ATS (base de données regroupant les CV des candidats reçus par une entreprise), vous aurez le plaisir d’être plus facilement « sélectionné » par l’outil, pour les mêmes raisons que celles évoquées dans le cadre de l’outil Linkedin.

    Action #5 : compléter son profil Linkedin

    Certes, ce n’est pas forcément l’action la plus rapide à mettre en place, mais il est important de la mentionner, compte tenu de la manière dont fonctionne la recherche de candidats côté recruteur : plus votre profil Linkedin sera rempli, plus vous aurez de chances de ressortir dans les recherches de candidats. Nous expliquons plus en détails ceci dans un post qui vous explique comment remplir votre profil Linkedin pour le marché suisse.

    En conclusion : adaptez-vous !

    La digitalisation dans le monde des RH suisses est en route, et en tant que candidat, il faut être capable de gérer ces évolutions de comportement des recruteurs pour ne pas rester au bord de a route.

    Pour ceux qui voudraient avoir à disposition beaucoup plus de techniques et d’accompagnement pour se rendre visible sur le marché de l’emploi en Suisse, nous proposons des tutoriels pratiques très efficaces « Trouver un emploi en Suisse » et des évaluations personnalisées de profil Linkedin.

    Rubrique

    David Talerman

    Spécialiste de l'expatriation et de l'emploi en Suisse, je suis l'auteur du livre Travailler et Vivre en Suisse. Suivez-moi sur Instagram, LinkedIn, Facebook. Suivez notre actualité grâce à notre newsletter.

    3 réflexions sur “5 actions rapides à mettre en oeuvre pour augmenter sa visibilité auprès des employeurs suisses avec Linkedin”

    1. Le problème de LinkedIn est que l’on peut pas adaptée ses compétences pour cibler tel ou tel offre d’emploi quand on une expérience variée dans un domaine précis comme trader option mais sur à la fois sur les taux, les changes kes matière premières les actions etc.
      C’ Un outil intéressant mais réducteur

      1. Merci pour votre commentaire ! Ce n’est pas nécessairement un problème selon moi, car le nombre de compétences n’est pas limité, ce qui du coup vous permet de vous positionner sur une requête potentielle d’un recruteur sur ce terme. Je ne dirais pas que Linkedin est réducteur, mais plutôt qu’il faut être conscient du fait que c’est un profil public et qu’il faut communiquer de manière très différente de ce qu’on fait dans un CV.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Eurex Suisse
    Scala Wells

    Sponsors

    Retour haut de page